Catégorie Les prévisions financières

Comprendre le prévisionnel financier

Le prévisionnel apporte un éclairage chiffré sur le projet et vient donc en complément de la partie descriptive. Il est indispensable que ces deux parties soient en cohérence l’une avec l’autre afin de renforcer la crédibilité du projet.

Plus votre connaissance du domaine d’activité sera importante et mieux vous aurez défini votre projet, plus votre prévisionnel financier sera précis et exploitable.

Au-delà des simples hypothèses de chiffres que vous allez faire, ce prévisionnel va démontrer (au banquier ou jury) votre niveau en gestion.

Le prévisionnel financier comporte 4 tableaux principaux qui s’attacheront à répondre à plusieurs questions :

  • Le plan de financement : Quels sont les coûts liés à l’installation de l’entreprise ? Et comment allez-vous les financer ?
  • Le compte de résultat : Est-ce que l’activité sera suffisamment rentable dans l’année pour
    • Vous rémunérer ?
    • Rembourser éventuellement les emprunts ?
    • Financer de nouveaux investissements ?
  • Le plan de trésorerie (sur douze mois) : En tenant compte des éventuels décalages de paiements et de la saisonnalité de l’activité, avez-vous de la trésorerie en permanence ou au contraire y-a-t-il des périodes où vous êtes à découvert ?
  • Le seuil de rentabilité : Quel est le minimum de ventes à assurer pour atteindre le point d’équilibre, c’est-à-dire couvrir l’ensemble des charges ?

D’autres tableaux et annexes peuvent y être ajoutés, ils permettent d’apporter des précisions financières complémentaires sur le projet.

L’objectif avec ces tableaux est de vérifier la viabilité de l’entreprise en projetant ces éléments sur une période généralement de 3 ans. Il est possible de bâtir plusieurs scénarios : hypothèse haute, moyenne, basse…

Les techniques pour déterminer son prévisionnel

Plusieurs techniques permettent la détermination de son prévisionnel.

En voici deux :

L’analyse de la concurrence :

Elle va vous permettre d’établir la grille de prix, le niveau de chiffre d’affaires de la première année et son évolution, le niveau des charges et leur répartition. Cependant il est important de se comparer avec des structures similaires : même nombre de salariés, même niveau d’investissement, même quartier. Attention toutefois à ne pas baser votre première année chiffrée sur des concurrents qui en sont à la cinquième ou dixième année d’exploitation.

Vous pouvez trouver ces informations : Fiches métiers AFE, Analyse des bilans sur Infogreffe Statistiques sectorielles des comptables et centres de gestion agréés, Site internet des sociétés, Informations acteurs du secteur, presse spécialisée
Nb : Cette méthode s’avère compliquée pour une activité innovante.

La méthode des possibles :

Combien de temps allez-vous travailler ? Combien de temps allez-vous passer sur les tâches indirectes comme la prospection, les déplacements, les vacances, les jours fériés, la gestion de l’administratif, la gestion des problèmes divers, les arrêts maladies… Donc combien reste-il de temps réellement facturable ?

Le temps facturé est souvent très différent de votre temps de travail. En plus de cela, il faudra prendre en compte la saisonnalité de votre activité, beaucoup d’activités ne fonctionnent pas du tout certains mois de l’année. Une fois le temps effectivement facturable trouvé, il faudra le multiplier par votre panier moyen pour trouver le chiffre d’affaires maximum que vous allez pouvoir réaliser.

Pour ce qui est des charges, il va falloir demander des devis afin d’évaluer au plus près les dépenses à venir.

Conclusion

La construction du prévisionnel reste néanmoins technique (connaissances de base en comptabilité-finance conseillées), il vous est préconisé de vous entourer de professionnels pour vous aider.

Commentaires