Mon Espace Formation
01 48 74 63 90
New
0
Rendez-vous avec un conseiller

Nouveau

Découvrez #OsezEntreprendre, la formation en ligne, 100% gratuite pour découvrir la création d’entreprise 💡

Une formation créée par des entrepreneurs pour des entrepreneurs !

Voir le programme.

Ma sélection

L’apprentissage pour créer ou reprendre une entreprise

Financement
20/01/2023 • Temps lecture : 5 mn • rédaction par Marine de CréActifs
Partager l'article
Sommaire de l'article
    VOUS ALLEZ APPRENDRE
    1. Si vous êtes éligible au dispositif
    2. Le montant de votre salaire en 2023
    3. Les avantages auxquels vous avez droit

    Actuellement en Centre de formation des apprentis (CFA) vous allez signer un contrat d’apprentissage. Il s’agit d’un contrat de travail écrit soit à durée limitée soit à durée indéterminée entre vous, en tant que salarié, et votre employeur. Cela vous permet en qualité d’apprenti de suivre une formation en alternance en entreprise (et ainsi être dans l’opérationnel) tout en étant rémunéré. Il s’agit d’une formidable opportunité pour mûrir votre projet de création d’entreprise, vous former à devenir chef d’entreprise et ainsi rapidement gagner de l’argent dès votre diplôme en poche.

    Vous pouvez mettre à profit votre statut d’apprenti pour créer ou reprendre une entreprise dans le secteur dans lequel vous vous êtes spécialisé. Votre objectif est peut-être de reprendre un commerce de bouche ou un garage automobile. Ou que diriez-vous d’ouvrir un restaurant ou un bar dans 6 mois, une fois votre diplôme en poche ?

    FORMATION : COMMENT OUVRIR UN RESTAURANT OU UN BAR ?

    Vous voulez vous lancer dans le commerce de bouche le plus tôt possible après avoir terminé votre contrat d’apprentissage ? L’objectif de cette formation est de vous permettre d’acquérir l’ensemble des connaissances nécessaires afin de créer, puis de gérer une entreprise en restauration pérenne.
    Bénéficiez avec CréActifs d’un accompagnement personnalisé sur 6 mois, afin d’être aidé tout au long des étapes de la création de votre activité.

    Être apprenti et devenir son propre patron : c’est possible !

    D’ordinaire, on entend plus parler de contrat d’apprentissage pour les personnes âgées de 16 à 29 ans. Pour autant, la loi permet sous certaines conditions d’entrer en apprentissage lorsque l’on a 30 ans et plus. La durée du contrat d’apprentissage varie de 6 mois à 3 ans en fonction du titre ou diplôme préparé (et jusqu’à 4 ans pour un apprenti ayant la qualité de travailleur handicapé).

    Lorsque l’apprenti envisage de créer ou reprendre une entreprise qui nécessite l’obtention d’un diplôme ou titre sanctionnant la formation poursuivie (ex : boulangerie), il n’y a plus de limite d’âge

    Vous pouvez aussi préparer votre projet de création d’entreprise tout en étant apprenti, sous certaines conditions :

    • Le contrat est conclu par une personne reconnue travailleur handicapé,
    • L’apprenti est une personne inscrite en tant que sportif de haut niveau,
    • L’apprenti n’obtient pas le diplôme ou le titre professionnel visé et s’il le souhaite l’apprentissage est prolongé pour 1 an maximum avec un nouveau contrat chez un autre employeur.

    Chez CréActifs, nous accueillons des apprentis de plus de 30 ans dans le cadre d’une reconversion professionnelle, motivé par la volonté de devenir entrepreneur, voire intrapreneur (démarche entrepreneuriale interne à une entreprise déjà existante) ou simplement de monter en compétences et en poste.

    « Nous accueillons aussi des apprentis de plus de 30 ans dans le cadre d’une reconversion professionnelle. »

    CréActifs

    Conditions d’accès au contrat d’apprentissage

    Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail particulier, à durée déterminée ou indéterminée. Lorsque vous le signez, l’employeur s’engage à assurer une formation professionnelle au jeune travailleur.

    La formation de l’apprenti est assurée pour partie par l’entreprise et pour partie dans un centre de formation d’apprentis (CFA). Elle est entièrement payée par l’employeur.

    Grâce à cette formation vous allez acquérir un diplôme de l’enseignement professionnel et technologique du second degré ou du supérieur du type : Bac Pro, CAP, BEP, BT, BP, BTS, DUT, mais aussi Licence, Master et Diplôme d’ingénieur.

    Financement et rémunération en apprentissage

    Coût de la formation 

    Depuis le 1er janvier 2020, le financement des contrats d’apprentissage est confié aux Opérateurs de compétences (OPCO), dont le niveau de prise en charge varie selon la branche professionnelle. Le coût de la formation est entièrement financé par l’entreprise avec son OPCO. Aucun frais n’est demandé à l’apprenti.

    Salaire net en apprentissage en 2023

    Un apprenti perçoit un salaire mensuel versé par l’entreprise d’accueil. La rémunération minimum d’un apprenti est fixée sur la base d’un temps plein de 151,67 heures. Elle varie chaque année en fonction du SMIC et de l’âge de l’apprenti. Le salaire minimum de croissance (SMIC) a été augmenté de 1,81% depuis le 1er janvier 2023 pour atteindre 11,27 euros brut de l’heure (soit 8,92 euros net).

    • SMIC mensuel net en 2023 : environ 1.353 euros
    • Salaire minimum mensuel brut en 2023 : 1.709 euros

    Salaire minimum brut des apprentis en 2023

    Situation16 à 17 ans18 à 20 ans21 à 25 ans26 ans et plus
    1ère année461,51€734,99€Salaire le plus élevé entre 905,92€
    et 53% du salaire conventionnel*
    Salaire le plus élevé entre le Smic brut (1.709,28€)
    et le salaire conventionnel*
    2ème année666,62€871,73€Salaire le plus élevé entre 1042,66€
    et 61% du salaire conventionnel*
    Salaire le plus élevé entre le Smic brut (1.709,28€)
    et le salaire conventionnel*
    3ème année940,11€1.145,22€Salaire le plus élevé entre 1.333,24€
    et 78% du salaire conventionnel*
    Salaire le plus élevé entre le Smic brut (1.709,28€)
    et le salaire conventionnel*
    * : salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant le contrat d’apprentissage. Il convient de se reporter à la grille des salaires de la convention collective ou de l’accord professionnel d’entreprise


    Concernant les frais de transport, ils sont pris en charge par l’entreprise pour les trajets domicile-travail. Si l’apprenti réalise des heures supplémentaires, dans la limite légale autorisée, les conditions de rémunération de ces heures sont celles qui sont applicables au personnel de l’entreprise concernée.

    Avantages fiscaux et sociaux pour l’apprenti créateur d’entreprise

    Le salaire de l’apprenti bénéficie de 3 avantages principaux :

    • Aucune cotisation salariale dans la limite de 79 % du Smic (soit 1.351€). Le reste demeure soumis à cotisations sociales,
    • Exonération complète de CSG et de CRDS,
    • Exonération de l’impôt sur le revenu dans la limite de 20.511 euros brut par an.

    Cas des personnes bénéficiaires de l’ARE

    Si vous intégrez le programme reconversion en tant qu’allocataire de l’ARE (aide au retour à l’emploi versée par Pôle Emploi), vous pouvez cumuler les rémunérations issues de votre emploi avec une partie de vos allocations d’assurance chômage. Cela fonctionne quel que soit le nombre d’heures effectuées au titre de l’activité reprise. Rapprochez-vous de votre conseiller Pôle Emploi pour calculer votre future rémunération.

    Conditions d’accès à une aide financière

    Aide exceptionnelle de 6.000 euros

    Pour inciter les employeurs à accueillir des apprentis en 2023, une aide de 6.000 € est versée la première année du contrat, mais pas les suivantes. Pour en bénéficier, l’employeur doit justifier de :

    • La conclusion d’un contrat d’apprentissage ou un certificat de qualification professionnelles (CQP) entre le 1er janvier 2023 et le 31 décembre 2023,
    • Signer un contrat avec un apprenti de moins de 30 ans à la signature du contrat,
    • La préparation par l’apprenti d’un diplôme ou un titre à finalité professionnelle inférieur ou égal au niveau 7 du cadre national des certifications professionnelles (master, diplôme d’ingénieur…)

    Aide spéciale pour 2023 de 6.000 euros

    Si l’entreprise justifie de ces 4 conditions cumulatives, elle est éligible à l’aide spéciale uniquement pour la 1ère année :

    • Embaucher un apprenti en contrat d’apprentissage,
    • Avoir signé un contrat d’apprentissage entre le 1er janvier et le 31 décembre 2023,
    • Compter un effectif de moins de 250 salariés,
    • Recruter un apprenti qui prépare un diplôme ou un titre à finalité professionnelle de niveau inférieur ou égal au Bac.

    Cette aide n’est pas cumulable avec l’aide exceptionnelle.