Catégorie Le lancement de sa société, Les aides à la création et reprise d’entreprise

De nos jours, 40% des entreprises individuelles sont créées par des femmes[1]. Parmi elles, on compte de plus en plus de mamans qui tentent l’aventure entrepreneuriale avec l’espoir de concilier au mieux vie familiale et vie professionnelle. Elles s’épanouissent dans le business du bien-être, du conseil, de l’enfance, de la tech, et sont plus communément appelées les Mompreneurs (contraction de « Mom » et « entrepreneur » en anglais). L’analyse de CréActifs sur le phénomène…

 

I. S’émanciper du monde salarial pour créer son entreprise


1. Les nombreuses contraintes du statut de maman salariée…


Nombreuses sont les femmes salariées qui subissent des inégalités dans les entreprises, au niveau de leur poste ou de leur salaire. Rappelons que, pour un temps complet, une femme est payée en moyenne 20% de moins qu’un homme[2]. Qui plus est, selon une étude récente de l’Insee, la maternité renforce cette inégalité : le salaire baisse effectivement de 25% en moyenne après la venue au monde du premier enfant[3]. Cela est notamment dû au congé parental et aux divers aménagements mis en place pour favoriser la vie privée, mais également aux choix professionnels. Généralement, la mère privilégie les entreprises flexibles au niveau des horaires et situées à proximité du logement ou du lieu de garde, réduisant ses marges de négociation concernant sa rémunération. Dans les entreprises versant de plus hauts salaires, les contraintes d’horaires sont difficilement conciliables avec les enfants en bas âge.


Il arrive donc que la maman cherche à s’émanciper du monde salarial en essayant de créer son entreprise : elle peut le faire sans démissionner dans un premier temps. En effet, en France, une femme peut avoir jusqu’à 3 ans de congé parental. Ainsi, elle peut choisir de se former à l’entrepreneuriat durant ce congé : la formation offre plus de crédit au projet et permet de convaincre plus facilement les banques, les investisseurs, mais aussi les proches. CréActifs propose des formations très exhaustives, allant du développement de l’idée initiale jusqu’au business plan, en passant par les aspects juridiques, marketing et financiers. Ces étapes sont primordiales dans le processus de création : en effet, les entreprises accompagnées accroissent leurs chances de pérennité à 5 ans de 30%. Si toutefois le projet n’aboutit pas, la Mompreneur a la possibilité de réintégrer son entreprise initiale.
 


2. …qui poussent la maman à devenir Mompreneur


L’entrepreneuriat est un choix assumé et un challenge pour la femme qui souhaite gérer son emploi du temps tout en évoluant dans un cadre professionnel qui lui est propre. Bien souvent, la naissance d’un enfant est un déclencheur qui fait apparaître le désir de se réaliser en accomplissant un projet. Il arrive que la maman entrepreneure choisisse de développer son projet dans la petite enfance car elle identifie un vide dans ce secteur, mais cela devient rare, le marché étant de plus en plus saturé. Ainsi, les femmes se dirigent généralement vers des business en lien avec leurs compétences professionnelles acquises avant la maternité.


Concernant le statut juridique, la Mompreneur privilégie le plus souvent la micro-entreprise. En effet, elle lui permet de lancer une activité et de tester un marché avant de potentiellement évoluer vers une société. Egalement, les tâches administratives sont simplifiées, offrant un gain de temps considérable à la maman entrepreneure.


Il est toutefois important de souligner qu’être maman et entrepreneure ne permet que rarement d’avoir plus de temps pour soi et pour sa famille, ou du moins au début. Bien que le lancement de l’activité implique le fait que la maman développe son projet à la maison, son emploi du temps n’en est pas plus léger : elle doit donc anticiper des modes de garde si elle se trouve dans l’incapacité de s’occuper de l’enfant. Lorsqu’il est scolarisé, elle doit lui expliquer qu’il y a des horaires auxquelles elle ne peut pas se permettre d’être dérangée. La Mompreneur peut d’ailleurs le faire participer à certaines tâches un peu plus ludiques afin qu’il prenne conscience de l’existence de l’activité de sa maman : elle doit donc organiser au mieux son emploi du temps tout en bénéficiant du support infaillible que représentent son ou sa conjoint(e) et sa famille.


 
II. Quels soutiens existent pour encourager la Mompreneur à développer son business ?


1. Quelles aides financières peuvent aider les mamans à entreprendre ?


Entreprendre au féminin peut parfois être synonyme de difficultés financières. En effet, la maman entrepreneure est réticente à l’idée d’utiliser les économies du ménage car elle a peur de s’endetter. Egalement, elle est persuadée que les banquiers ne la prennent pas au sérieux dans son projet, et à raison : le taux de rejet de crédit demandé par les porteuses de projet d’entreprise s’élève à 4,3%, contre 2,3% pour les entrepreneurs masculins[4]. Ainsi, pour palier à cela et pour encourager l’entrepreneuriat féminin, différents dispositifs d’aides financières existent. Parmi elles, CréActifs retient : 

  • La garantie EGALITE femmes (ex FGIF), qui facilite l’accès au crédit bancaire pour les femmes qui souhaitent créer ou reprendre une entreprise en couvrant jusqu’à 80% de l’emprunt (pour un montant garanti maximal de 50 000€). L’entrepreneure doit, en contrepartie, verser 2,5% du montant garanti.
  • Le prêt d’honneur par le réseau Initiative France, qui varie entre 2 000€ et 50 000€ selon la nature du projet. Il ne demande pas de garantie personnelle ni d’intérêts, mais doit être remboursé sur une période de 3 à 5 ans. Il ne remplace pas le prêt bancaire mais facilite son obtention.
  • Le CLEFE (Club Local d’Epargne pour les Femmes qui Entreprennent), qui a été mis en place par l’association Racines et qui propose des prêts à des femmes porteuses d’un projet d’entreprise. L’organisation fait un prêt avec un taux d’intérêt plus faible et ne demande pas de garantie.


Également, si une maman entrepreneure a la garde habituelle d’un enfant de moins de 6 ans et n’est pas indemnisée au titre de l’assurance chômage, elle a la possibilité de demander à Pôle Emploi l’AGEPI, une aide financière à la garde d’enfants.


Enfin, plusieurs concours sont organisés pour encourager les femmes à entreprendre. Par exemple, Business with Attitude, lancé par Madame Figaro, offre à ses 5 finalistes la participation à un programme de développement de leurs entreprises. La grande gagnante remporte un an de médiatisation sur les différents supports du Groupe Figaro.


 
2. Le réseau Mampreneures, un soutien solide pour la maman entrepreneure


Fondé en 2009, le réseau Mampreneures[5] (contraction de « maman » et « entrepreneure » en français) est un réseau dynamique de mères qui ont créé leurs entreprises. Chaque mois, des MamCafés sont prévus : il s’agit de rencontres organisées autour de thématiques choisies par les Mampreneures, permettant de créer un réseau d’entraide et d’échange. Les mamans font face à d’autres femmes qui rencontrent les mêmes difficultés qu’elles : parfois, certaines d’entre elles ont un mentor qui les pousse à évoluer dans leur projet. Lors de ces réunions, les mamans entrepreneures invitent une intervenante avec laquelle elles échangent sur leurs problématiques afin d’acquérir de nouvelles connaissances et compétences. Un climat de soutien se dégage de ce réseau dans la mesure où il leur permet de sortir de leur isolement tout en se créant un cercle d’influence. Les 19 antennes de cette organisation valorisent l’entrepreneuriat féminin, présenté comme un modèle d’épanouissement professionnel.
 


III. Quelques exemples de Mompreneurs


Diane Marty vit avec ses deux enfants en Crète où elle a lancé son entreprise de marketing relationnel. Chaque jour, elle partage les produits qui lui plaisent sur son Instagram et promeut une nouvelle manière de vivre son quotidien. Trois mois après avoir lancé son entreprise, elle a pu se verser un salaire ! Aujourd’hui, elle concilie à la perfection vie professionnelle et vie privée, en accordant beaucoup de temps à l’éducation de ses enfants.


Maman de trois enfants, Mathilde Lacombe vit deux aventures entrepreneuriales en parallèle. Après avoir cofondé Birchbox, elle a choisi de lancer Aime, une marque de compléments alimentaires pour la peau. Elle a aussi écrit un livre dans lequel elle partage ses conseils pour trouver l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.


Béatrice Michaux, membre active du réseau Mampreneures, a créé Bebobio, une marque de vêtements pour bébés éthique et bio. Bien qu’elle ne gagne aujourd’hui que 60% de son ancienne rémunération salariale, elle ne regrette pas son choix car elle parvient à gérer parfaitement son emploi du temps, entre travail et enfants.


Amandine, formée chez CréActifs et maman de deux enfants, a décidé de créer Lunaissance, une entreprise de bien-être qui propose soins et massages à domicile pour les parents et leurs bébés. En devenant maman, elle a constaté qu’il y avait un manque sur le marché du bien-être lié à la petite enfance. Aujourd’hui, Amandine est épanouie en tant que Mompreneur !


 
 


 
Vous êtes maman et souhaitez vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale ? CréActifs vous propose des formations sur-mesure pour réaliser votre projet.
 
Vous souhaitez vous former à distance ? Apprenez-en plus grâce à notre article sur la digitalisation et la formation !
Pour vous lancer en entrepreneuriat, découvrez les secteurs porteurs de 2020 !
 
 


[1] https://www.cogedis.com/femme-entrepreneur/
[2] https://www.inegalites.fr/Les-inegalites-de-salaires-entre-les-femmes-et-les-hommes-etat-des-lieux
[3] https://www.franceinter.fr/quand-les-enfants-naissent-les-salaires-des-femmes-baissent
[4] https://www.anaxago.com/aller-plus-loin/blog/les-chiffres-cles-de-lentrepreunariat-au-feminin
[5] https://www.reseau-mampreneures.org/

 

 

 

 

 

 

3 commentaires à “Mompreneur : zoom sur le phénomène des mamans entrepreneures”

  1. Roger dit :

    Superbe article
    Bravo pour cette analyse

  2. Lucie dit :

    Hello
    merci beaucoup pour ce bel article !
    Est-ce que tu aurais d’autres exemples de momtrepreneurs ? 🙂
    A bientôt
    Lucie
    http://blogindependant.fr

    1. Guillaume Besnard dit :

      Bonjour, chez CréActifs, nous formons beaucoup de mompreneurs ! Je vous invite à visiter notre chaine Youtube pour avoir de nouveaux témoignages : https://www.youtube.com/watch?v=CvN7Jm_vvW0&list=PLI75iGpfCGoq1cj5OeueWPnUDx99Ov9Dr

Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

[ Nouveau ]

Toutes nos formations sont également dispensées en classe virtuelle et en cours du soir !

Profitez-en pour vous former !

 

EN SAVOIR PLUS