Inscrivez-vous à notre Journée Portes Ouvertes Digitale le 11 mai ! Au programme : Conférences gratuites, Témoignages d’entrepreneurs, RDV Experts…

Sélection 2
Contactez-nous au 01 48 74 63 90

Inscrivez-vous à notre Journée Portes Ouvertes Digitale le 11 mai ! Au programme : Conférences gratuites, Témoignages d’entrepreneurs, RDV Experts…

Ma sélection

Les secteurs porteurs pour entreprendre en 2021

Créateurs d'entreprise
08/03/2021 • Temps lecture : 10 mn • rédaction par CréActifs
Partager l'article
VOUS ALLEZ APPRENDRE
  • Les grandes tendances entrepreneuriales en 2021
  • Les entreprises qui sont sorties gagnantes de la crise
  • La transformation des attentes consommateurs

2020 a été une année pivot pour de nombreux chefs d’entreprise. Les dirigeants ont eu à faire face à une crise sans précédent, amorçant de nombreuses mutations dans le paysage entrepreneurial français. Si certains secteurs d’activité – comme l’événementiel – souffrent toujours actuellement de la crise sanitaire, d’autres marchés en sont sortis gagnants. 2021 est donc une année idéale pour entreprendre si vous choisissez de vous lancer dans un secteur porteur d’opportunités.

Les experts CréActifs ont analysé les dernières tendances : découvrez la liste quasi-exhaustive des marchés porteurs pour entreprendre en 2021 !

La medtech, secteur porteur phare de 2021

La deeptech, secteur déjà porteur en 2020, a pour ambition de repousser les frontières de la technologie pour répondre aux problématiques actuelles. En cette période de post-confinement, notre société se transforme : aujourd’hui plus que jamais, l’un des premiers enjeux de la medtech est de trouver les outils qui pourront accompagner les changements qui interviennent dans le monde médical. 

Le confinement a mis en lumière la nécessité de pouvoir consulter un médecin à distance : les téléconsultations gagnent chaque jour un peu plus en légitimité. Et pour cause ! De mars à mai 2020, elles ont été 10 à 15 fois plus nombreuses qu’avant la crise sanitaire.

Également, les pharmacies ont désormais besoin de se digitaliser. La startup bordelaise MeSoigner a donc développé une plateforme qui les aide à développer la vente à distance. Aujourd’hui, cette entreprise a déjà convaincu près de 1 000 établissements pharmaceutiques.

Avec 28 milliards d’euros, la France est le second marché européen pour la medtech. C’est un secteur qui attire de plus en plus d’investisseurs et de chercheurs, représentant une véritable opportunité pour la R&D.

Le bien-être : développer son entreprise dans un secteur pérenne

Le bien-être est un marché pérenne depuis quelques années déjà. C’est un secteur qui profite d’une croissance constante de 7% chaque année (1) dans lequel il pourrait être intéressant d’entreprendre. Différents facteurs expliquent cela :

  • Les Français tendent à reconnaître de plus en plus les effets néfastes du stress et cherchent à les résorber.
  • De nombreuses enseignes proposent des services de bien-être et multiplient leurs domaines de compétences : c’est donc un secteur idéal pour se lancer en franchise.
  • Ce marché offre de nombreuses opportunités professionnelles grâce à la diversité des activités liées au bien-être : les massages, le yoga, la sophrologie, le développement personnel…

Notons par ailleurs que les Français ont un budget bien-être qui augmente chaque année.

La crise sanitaire, véritable période anxiogène, encourage d’autant plus les dépenses dans ce secteur. Un réel engouement s’est créé autour des services de bien-être à domicile, et notamment autour des applications de sport. Petit Bambou, plateforme qui propose de la méditation, a connu une croissance phénoménale durant le premier confinement : l’application a vu ses inscriptions quotidiennes bondir de 5 000 à 20 000 !

Dans la mesure où le confinement a grandement contribué à dérégler le sommeil des Français et à accroître leur stress, les ventes de compléments alimentaires se sont également envolées depuis le début de la pandémie. Par exemple, la vente de pilules pour la vitalité a augmenté de 23% en 2020 !

Le Green Business, un marché porteur d’opportunités et de sens

Face aux enjeux écologiques, les consommateurs français souhaitent acheter des produits plus responsables. Parallèlement à cela, bon nombre d’entrepreneurs ont besoin de se lancer dans un domaine qui fait sens.

Le Green Business forge son identité dans la question du développement durable. Favoriser l’économie circulaire – par les commerces de proximité notamment – revient à s’engager pour protéger la planète. Un consommateur peut donc facilement s’identifier à une entreprise qui s’appuie sur des valeurs écoresponsables.

Zeta Shoes est une marque de sneakers 100% vegan fabriquées à partir de marc de raisin et de bouchons de liège. Laure Babin, qui est à l’initiative de cette solution innovante, est partie du constat que l’industrie de la mode est responsable de 10% des émissions de CO2 dans le monde entier. Elle a donc cherché à répondre à lier écoresponsabilité, esthétisme et praticité en lançant ses baskets écologiques.

Dans la même optique, le marché de la seconde main revient en puissance. La surconsommation étant l’une des problématiques actuelles du développement durable, les consommateurs sont séduits par le rachat d’objets ou de vêtements à des particuliers : Leboncoin.fr est aujourd’hui l’un des sites les plus visités en France. En effet, il s’agit de faire des petits changements dans son quotidien pour réduire son empreinte carbone. Les cosmétiques solides sont aussi un très bon exemple : alors qu’ils étaient jusqu’alors l’exclusivité des petites enseignes, ils sont désormais distribués dans les grandes surfaces !

Le Made in France : la tendance qui s’impose

Dans la même veine que le Green Business, le Made in France s’impose chaque jour un peu plus dans la longue liste des secteurs porteurs. En devenant un réel argument de vente, ce marché a prouvé à de nombreuses reprises que le consommateur français cherche à privilégier la qualité d’un produit. Le Made in France s’appuie sur une économie locale : le respect des conditions de travail est donc relativement assuré. Cet engouement pour la relocalisation s’est d’autant plus développé avec le confinement : les consommateurs souhaitent, à leur échelle, venir en aide aux producteurs et artisans français. La TPE Dvorah, créée en mars 2020 sous l’initiative de deux sœurs, propose des bougies parfumées et écoresponsables. Le slogan, « Le luxe français à portée de main », traduit les valeurs de la marque : aujourd’hui, les produits sont même envoyés à l’étranger !

Le Made in France s’appuie sur une économie locale.

Le Made in France séduit même les grands groupes : Krys, le fabricant de lunettes, a dernièrement annoncé vouloir relocaliser une partie de sa production en France, dans les Yvelines. En effet, la crise sanitaire a pointé les dysfonctionnements de la logistique internationale : produire en France permet de régler ces problématiques tout en créant de nouveaux emplois !

La Silver Economie, un secteur porteur florissant

En plein essor, le secteur de la Silver Economie est basé sur l’évolution démographique de la société. Un vieillissement global de la population est constaté chaque année : en effet, 25% des Français sont actuellement âgés de 60 ans ou plus. Et cela n’est pas près de diminuer ! On estime que d’ici 2060, cela devrait monter à 33% (2).

Pour pallier la solitude de la Silver Génération, accrue depuis mars 2020, de nombreuses solutions se dessinent… représentant des opportunités entrepreneuriales ! Sunday, par exemple, est une application couplée à un boîtier qui permet de recevoir des messages, des vidéos et des photos sur écran télévisé. Cette entreprise a par ailleurs observé une progression de 160% sur son chiffre d’affaires entre mai et septembre 2020.

Aussi, Famileo, qui propose des abonnements pour des journaux personnalisés, a été l’un des grands gagnants de la crise sanitaire. En effet, cette solution permet de garder le lien avec sa famille proche :  l’entreprise a constaté un bond de 28 000 nouveaux abonnements sur la période de mars à mai 2020.

Le transport et la logistique, secteur d’activité dynamique

Porté par le e-commerce, le secteur du transport et de la logistique est en véritable boom. En effet, la crise du coronavirus a fait exploser les livraisons à domicile de repas et de marchandises : ce marché est en pleine expansion et est porteur d’opportunités. C’est également un secteur qui génère 400 000 emplois en France, pour un chiffre d’affaires de 53 milliards d’euros. Entreprendre dans le transport et la logistique garantit donc un développement relativement rapide… car la demande est de plus en plus forte !

Le confinement et le couvre-feu ont profité au secteur de la restauration à emporter : l’activité d’Uber Eats, par exemple, a doublé au deuxième trimestre 2020 comparé à celui de 2019. La création de restaurant ou de fast-food reste donc une opportunité pour les entrepreneurs qui cherchent encore leur idée. Le click and collect a participé à démocratiser l’achat à distance : les commerces de proximité, quelle que soit leur activité, ont également pu tirer leur épingle du jeu.

L’incontournable des secteurs porteurs 2021 : le nettoyage et la propreté

Depuis quelques mois, les entreprises et les écoles font face à un enjeu sanitaire essentiel. Le nettoyage des espaces de travail est devenu indispensable pour limiter la propagation du virus et protéger la santé des employés et des clients. De nombreuses entreprises ont émergé dans ce secteur très concurrentiel ces derniers mois car les opportunités affluent. Delaisy Kargo, société qui emploie des professionnels du nettoyage et la désinfection, a par ailleurs vu la vente de certains de ses produits se multiplier par 20 en seulement quatre mois (3) !

Le secteur de la propreté a vu de nombreux produits innovants arriver sur le marché ces derniers mois. Le Bracelet Citron est une entreprise qui vend des bracelets distributeurs de gels hydroalcooliques. Commercialisés depuis septembre 2020, ces produits sont déjà vendus à l’étranger.

Sylvie Flamand, entrepreneure CréActifs, s’est également lancée sur le marché avec son entreprise Bizbille. Elle vend du gel hydroalcoolique parfumé et hydratant via son site e-commerce !

La décoration, marché qui revient sur le devant de la scène !

Le confinement, le couvre-feu et la démocratisation du télétravail mettent en avant l’importance de se sentir épanoui dans son logement. Nombreux sont ceux qui ont entrepris des travaux de rénovation ou qui se sont mis au DIY ces derniers mois : 31% des Français ont déclaré avoir enfin pu se consacrer à des travaux de décoration chez eux pendant le confinement (4). Par ailleurs, Instagram et Pinterest sont des réseaux sur lesquels des idées déco sont partagées quotidiennement et qui participent à créer l’envie de changer d’intérieur. C’est un fait : la maison n’est plus un endroit où l’on passe en coup de vent. Se lancer dans le secteur de la décoration est donc la tendance 2021 !

Lise Dupin Denisart, entrepreneure CréActifs, est décoratrice d’intérieur et s’épanouit pleinement dans sa vie professionnelle, qu’elle qualifie elle-même de passionnante !

Egalement, les périodes de confinement ont donné envie aux Français de se consacrer à leur jardin. Un engouement pour les produits du potager a été constaté de mars à mai 2020. En avril, la vente de ces produits a augmenté de 53%. Concernant les jardineries, le chiffre d’affaires a augmenté de 35% entre juin 2019 et juin 2020 (5) !

Le secteur du divertissement à la maison : l’un des grands gagnants de la crise

La pandémie a incité la population française à utiliser les technologies actuelles pour se divertir. Les plateformes de streaming ont connu une augmentation des inscriptions et du temps global passé sur les plateformes. Netflix, par exemple, a constaté une progression de 1,5 points sur les heures de visionnage des abonnés. Le service de VOD Disney+, de son côté, s’est lancé en plein confinement et a gagné plus de 21 millions d’abonnés en seulement un trimestre !

Aussi, le marché du jeu vidéo et de la réalité virtuelle représente une véritable opportunité pour entreprendre, car plus de 50% des Français jouent régulièrement aux jeux vidéo. Cette activité permet en effet de garder un minimum de lien social. Animal Crossing :  New Horizons a été l’un des jeux phares du premier confinement : en seulement six semaines, il a été vendu à 13,4 millions d’unités.

Le DIY : un secteur qui profite pleinement du confinement

Le DIY ou “Do It Yourself” signifie “Faire par soi-même”. Le temps passé chez soi est naturellement occupé par des activités « homemade » valorisantes, créatives et sources d’économie. En 2020, selon le sondage Toluna, 96% des français ont eu recours au DIY : 46% pour des motifs économiques, 40% pour modifier leur façon de consommer. Tout laisse à penser que cette tendance s’installe durablement !

La place de marché I MAKE a levé 1,5 million d’euros en juin 2019, boostée par la progression remarquable de ce secteur d’activité. De multiples entreprises dans la mode, (Make my lemonade ou IKATEE), dans le prêt à cuisiner (Quitoke ou Cook Angels), dans le secteur de la beauté (Waam Cosmetics, Omeide ou Aroma Zone) se développent fortement en ce début d’année.

La digitalisation : plusieurs secteurs franchissent le pas

Depuis plusieurs années déjà, certains secteurs d’activité s’orientent vers une digitalisation accélérée. Pour d’autres, c’est le cas aujourd’hui.  Par exemple, les syndics d’immeuble sont approchés par Copprox qui offre des solutions intégrées totalement digitalisées. AOS (digitalisation des appels d’offre) a vu une croissance de 110% en 2020 et poursuit une implantation internationale en 2021.

L’Etat a créé France Num, un réseau d’experts pour accélérer la transformation numérique des petits commerces. De multiples initiatives locales ont donc vu le jour pour rapidement prendre le tournant digital… mais beaucoup reste à faire. Des dispositifs comme IA Booster ou ASP ont la vocation de favoriser les évolutions numériques dans les TPE/PME ou l’industrie. Le secteur a certainement plusieurs années de forte croissance en perspective !

Depuis plusieurs années déjà, certains secteurs d’activité s’orientent vers une digitalisation accélérée. Pour d’autres, c’est le cas aujourd’hui. 

Enfin, il existe encore de multiples secteurs en croissance pour 2021 : ce sont ceux qui combinent plusieurs tendances citées plus haut. Le bien-être et le Green Business, le DIY et la décoration, le nettoyage et le Made in France… Les opportunités sont nombreuses, alors laissez libre court à votre imagination ! La création d’entreprise est avant tout un exercice de liberté.

En 2021, les cartes ont été redistribuées. Des nouveaux secteurs porteurs ont émergé, alors que d’autres, déjà porteurs depuis des années, tendent à affirmer leur position dans le paysage entrepreneurial. Vous avez déjà votre idée de création d’entreprise ? Apprenez maintenant à conduire un projet entrepreneurial !

(1) https://blog.salonsme.com/le-bien-etre-un-secteur-en-plein-boom.html
(2) https://www.insee.fr/fr/statistiques/1281151
(3) https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/face-au-coronavirus-le-boum-des-entreprises-de-desinfection_2126444.html
(4) https://www.marieclaire.fr/maison/l-univers-de-la-maison-le-grand-gagnant-de-2020,1366866.asp
(5) https://www.lsa-conso.fr/le-bricolage-jardinage-dans-un-cercle-vertueux,357828

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les articles de la même catégorie

Créateurs d'entreprise

Reconversion professionnelle : Changer de vie en se lançant dans l’entrepreneuriat

9/04/2021 • Temps de lecture : 5 mn

Pourquoi se reconvertir dans l’entrepreneuriat ?  Saviez-vous que parmi les personnes qui se reconvertissent, 17% d’entre elles deviennent indépendantes et 10% créent leur entreprise ? Pour plus d’un quart des Français en reconversion, l’entrepreneuriat est donc la réponse à une certaine lassitude et à une quête de sens de plus en plus profonde. Créer son […]

Rédaction par CréActifs
Créateurs d'entreprise

La résilience : la clé pour ouvrir ou développer son restaurant pendant la crise sanitaire ?

24/03/2021 • Temps de lecture : 6 mn

Aujourd’hui plus que jamais, les restaurateurs doivent prouver leur capacité à être résilients pour rebondir. Les experts CréActifs analysent les trois points sur lesquels vous pencher pour développer votre restaurant en période de crise sanitaire !

Rédaction par CréActifs
Créateurs d'entreprise

Aides aux entreprises : une exonération pour les donations entre proches !

17/02/2021 • Temps de lecture : 2 mn

Depuis le 15 juillet 2020, les donations intrafamiliales sont exonérées si elles sont effectuées dans le cadre de la création ou du développement d’une petite entreprise.

Rédaction par CréActifs