COVID-19 : Toutes nos formations sont dispensées en présentiel à Paris ou en classe virtuelle partout en France !

Sélection 2
Contactez-nous au 01 48 74 63 90

COVID-19 : Toutes nos formations sont dispensées en présentiel à Paris ou en classe virtuelle partout en France !

Ma sélection

AREP – La réforme de l’assurance chômage – Ce qui va changer

Créateurs d'entreprise
09/04/2018 • Temps lecture : 2 mn • rédaction par admin-creactifs
Partager l'article

Le projet de loi sur l’assurance-chômage concernant l’ouverture des droits à l’assurance-chômage pour les salariés démissionnaires porteurs d’un projet de reconversion professionnelle, prévoit une allocation d’Aide au Retour à l’Emploi Projet (AREP) sous certaines conditions.

(Réf : ANI du 22/02/2018 relative à la réforme de l’assurance chômage)

 

I – Qu’est-ce que l’AREP

Ce droit s’adresse aux salariés ayant un projet de reconversion professionnelle qui ne peut être réalisé sans démissionner de son emploi.

 

II – Conditions

Pour pouvoir bénéficier de l’AREP le salarié devra justifier :

  • D’un projet d’évolution professionnelle prenant la forme d’un projet de reconversion nécessitant une formation qualifiante dont les coûts de rémunération ne peuvent faire l’objet d’une prise en charge au titre d’autres dispositifs existants. Le caractère réel et sérieux du projet doit être validé par la commission paritaire régionale compétente.
  • D’une durée d’affiliation minimale à l’assurance chômage ininterrompue de 7 ans, constituée au titre des derniers emplois occupés. (La durée ininterrompue de 7 ans devrait être réduite à 5 ans)
  • De la démission de son emploi.

 

III – Procédure pour bénéficier de l’AREP

  • Pour sécuriser en amont la décision de démission, le salarié doit mobiliser un accompagnement auprès d’un opérateur du conseil en évolution professionnelle (CEP) qui n’est pas l’opérateur en charge de l’indemnisation.
  • Préalablement à son éventuelle démission, le salarié doit définir son plan d’action et effectuer toutes les démarches nécessaires à la préparation de son projet comme solliciter des devis de formation et mobiliser en priorité les dispositifs permettant de mener à bien son projet dans le cadre de son contrat de travail.
  • L’opérateur du CEP informe le salarié des conditions à remplir pour bénéficier de l’AREP et lui propose un entretien auprès de pôle emploi pour vérifier qu’il remplira bien les conditions d’indemnisation AREP.
  • La commission paritaire régionale compétente doit apprécier le caractère réel et sérieux du projet et doit aussi vérifier que le projet répond aux besoins du marché du travail dans le ou les bassins de l’emploi identifiés. Cette commission est indépendante de l’opérateur CEP et de l’opérateur de l’indemnisation.
  • La décision de l’instance paritaire doit être motivée :
    • Si elle atteste l’absence du caractère réel et/ou sérieux du projet. Le salarié aura la possibilité dans un délai d’un mois de fournir des pièces complémentaires ou d’avoir un droit de recours auprès de l’instance paritaire nationale compétente.
    • Si elle atteste du caractère réel et sérieux du projet c’est pour une durée de 6 mois maximum. Cette durée tient compte de la possibilité matérielle du porteur de projet de mettre en œuvre son plan d’action.

 

IV – Inscription à pôle emploi et demande de l’AREP

  • La démission et la rupture du contrat de travail doivent avoir lieu après réception de l’attestation du caractère réel et sérieux du projet et juste avant le début de la mise en œuvre du projet.
  • Le salarié démissionnaire s’inscrit à pôle emploi avec une demande d’AREP. Pôle emploi lui adressera sa notification d’ouverture des droits. La durée et le montant de l’indemnisation sont équivalents à ceux en vigueur pour l’ARE (Allocation de Retour à l’Emploi).
  • Un entretien de suivi approfondi par un conseiller pôle emploi sera prévu dans la notification d’ouverture des droits. Lors de cet entretien, le conseiller pôle emploi vérifie que le salarié démissionnaire respecte bien ses engagements et que son projet est bien la mis en œuvre, conformément au plan d’action établi lors de l’accompagnement par le CEP.

Vous désirez vous lancez dans l’entrepreneuriat, découvrez notre formation : 4 jours pour créer son entreprise

8 Commentaire(s)

  1. 03/03/2021
    S_C

    Bonjour, savez-vous quand cette mesure va rentrer en vigueur? Je suis dans ce cas de figure et bien sûr je préférerai attendre de donner ma démission pour pouvoir profiter de l’AREP car j’ai une projet de création mais ne peux pas faire de rupture conventionnelle. Merci

    1. 03/03/2021
      Guillaume Besnard – Consultant Formateur en création, reprise et développement d’entreprise

      Bonjour,

      Nous sommes désolés, pour l’instant aucune date n’est prévue pour la mise en œuvre de l’AREP.

      Bien cordialement

  2. 03/03/2021
    Olivier

    Bonjour,

    Pour faire écho au commentaire précédent, l’AREP a-t-elle été mise en place depuis ?
    Savez-vous combien de temps (à peu près) devraient mettre l’analyse et la délivrance de cette attestation ?
    Enfin il m’a semblé lire par ailleurs que ce dispositif était éligible à la création d’entreprise pure et simple, sans reconversion professionnelle. Confirmez-vous ?
    Le processus de sollicitation « CEP/AREP -> CPRI -> Pôle Emploi … » est bien le même ?
    Merci pour vos retours
    Bien cordialement

    1. 03/03/2021
      Guillaume Besnard – Consultant Formateur en création, reprise et développement d’entreprise

      Bonjour,

      à compter du 1er janvier 2019, un nouveau droit au chômage sera prévu pour les salariés démissionnaires ayant un projet de création d’entreprise. Pour l’instant nous n’avons d’informations précises sur les conditions et le processus pour en bénéficier.

      Bien cordialement

  3. 03/03/2021
    Soudry Gwenola

    Bonjour, je viens de conclure une rupture conventionnelle avec mon employeur afin de créer mon activité. Je quitte l’entreprise le 23 Janvier 19. Je suis actuellement en formation naturopathe et réflexologue et m’installerai ensuite. Pensez vous que je puisse avoir droit à l’AREP ?
    Merci

    1. 03/03/2021
      Guillaume Besnard – Consultant Formateur en création, reprise et développement d’entreprise

      Bonjour,

      L’AREP (Allocation de Retour à l’Emploi Projet) concerne les salariés démissionnaires. Vous n’êtes pas démissionnaire. Par contre suite à votre rupture conventionnelle, vous pourrez vous inscrire à pôle emploi pour percevoir l’ARE (l’Allocation de Retour à l’Emploi).

      Bien cordialement

  4. 03/03/2021
    Rivoire

    Bonjour,

    Afin de rencontrer un CRE pourriez-vous me dire quelle est la procédure ? Ou si je dois me rendre directement au pôle emploi le plus proche de chez moi proposant ce service.

    Cordialement

    1. 03/03/2021
      Guillaume Besnard – Consultant Formateur en création, reprise et développement d’entreprise

      Bonjour,

      Que vous soyez demandeur d’emploi ou pas, vous pouvez contacter un conseiller pôle emploi au 3949.

      Ou en vous présentant à l’accueil d’une agence pôle emploi la plus proche de votre domicile afin d’obtenir un rdv.

      Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les articles de la même catégorie

Créateurs d'entreprise

Aides aux entreprises : une exonération pour les donations entre proches !

17/02/2021 • Temps de lecture : 2 mn

Depuis le 15 juillet 2020, les donations intrafamiliales sont exonérées si elles sont effectuées dans le cadre de la création ou du développement d’une petite entreprise.

Rédaction par CréActifs
Créateurs d'entreprise

Entrepreneur : comment bien pitcher votre projet d’entreprise ?

25/01/2021 • Temps de lecture : 6 mn

Un pitch est un exercice de communication bref et percutant, que tout entrepreneur doit maîtriser. Également appelé l’« elevator pitch », ce discours de 2 à 5 minutes est un véritable challenge, qui nécessite de l’entraînement.

Rédaction par CréActifs
Créateurs d'entreprise

Consultant Indépendant : les 5 règles d’or pour réussir son lancement

10/12/2020 • Temps de lecture : 13 mn

Vous souhaitez vous lancer en tant que Consultant Indépendant (ou consultante Indépendante) ? C’est un excellent choix de vie ! Vous serez libre de vos décisions, l’activité de conseil ne demande pas d’investissements lourds et ce travail est particulièrement valorisant. Cependant, vous n’êtes pas certain des étapes à suivre pour assurer la réussite de votre lancement ? Se […]

Rédaction par CréActifs