Catégorie COVID-19

La trésorerie est la différence entre les capitaux permanents qui financent les activités d’une entreprise et ses dettes à court terme. Cela signifie que, plus une société a une trésorerie importante, plus elle est en bonne santé.

La crise économique dans laquelle nous nous précipitons au sortir du confinement est imprévisible, de par sa durée notamment. En tant que chef d’entreprise, comment pouvez-vous gérer au mieux votre trésorerie alors que l’avenir de votre business est incertain ?

 

 

Le rôle primordial de la trésorerie dans une entreprise

 

Toute entreprise se doit de posséder une trésorerie afin d’assurer des dépenses imprévues en cas de situation exceptionnelle.

 

En théorie, la trésorerie représente les liquidités dont une entreprise a besoin pour combler le décalage éventuel entre les décaissements et les encaissements. Du fait des créances (qui symbolisent l’argent dû à l’entreprise par des clients), la trésorerie peut effectivement diminuer. Il faut donc être vigilant à cela et posséder un montant minimum de liquidités pour assurer la sécurité financière d’une entreprise.

En effet, le manque de trésorerie peut très rapidement entraîner une faillite. Dans un cas de figure très précis, mais également très récurrent, cela fait suite à la chute brutale du chiffre d’affaires.

Prenons l’exemple d’une entreprise qui, face au confinement de la population, ne parvient plus à vendre ses services. Logiquement, l’employeur devrait licencier des employés et vendre du matériel, mais il a un gros client qu’il ne peut -et ne veut- pas perdre. Il choisit de faire passer en premier ce projet et n’a donc pas le temps de faire des économies. Même s’il y a des acomptes versés, le solde de la facture qui est important n’est réglé que bien après par le « gros » client. Pendant ce temps-là, la prestation est assurée par les employés, mais l’entreprise ne possède pas suffisamment de trésorerie pour payer à la fois les salaires et faire face à la chute de son chiffre d’affaires. La faillite est inévitable.

 

La bonne gestion de la trésorerie requiert une capacité à assembler dépenses et entrées réelles et prévisionnelles : cela représente un vrai défi en situation de crise sanitaire. Il est donc primordial pour réagir au mieux d’anticiper les risques qui pourraient affecter la trésorerie de l’entreprise : la formation en groupe ou en accompagnement individuel « Comment faire face à la crise du coronavirus ? » vous permet de comprendre tous les aspects financiers, communication et ressources humaines de la crise. Elle a pour but de vous aider à préparer votre entreprise à faire face aux obstacles éventuels qu’elle pourrait rencontrer.

 

La mise à jour régulière du plan de trésorerie prévisionnel

Le plan de trésorerie prévoit les entrées et sorties sur le compte en banque de l’entreprise sur la durée d’un an. Il présente deux intérêts majeurs : celui de faire face aux dépenses pour les mois à venir et donc conserver une trésorerie constante, et celui de faire dégager la capacité de l’entreprise à financer son propre développement. Notre formation « Comptabilité et Gestion pour non-comptables » comprend la méthodologie pour concevoir un plan de trésorerie.

 

La crise sanitaire que nous traversons redistribue les cartes : aujourd’hui, l’objectif premier d’une entreprise doit être d’estimer son chiffre d’affaires à venir afin de pouvoir calculer sa trésorerie à court terme et donc d’anticiper au maximum les risques. Comme la situation évolue constamment, il est primordial d’actualiser très régulièrement le plan de trésorerie pour avoir une vision à moyen, voire à long terme. Lors de l’élaboration de ce plan, commencez par lister tous les décaissements sur votre compte ainsi que tous les encaissements dont vous êtes sûr(e). Pour le calcul de la trésorerie, n’hésitez pas à prévoir une marge d’au moins 15% en cas d’imprévu.

 

Gestion de trésorerie et mesure des risques clients

En temps normal, mesurer le risque clients est l’une des principales règles en gestion de trésorerie : il est d’autant plus important de la respecter en période de confinement. En effet, l’arrêt total de l’économie dans certains secteurs n’encourage pas les clients à respecter les délais de paiement. Ainsi, les entrepreneurs peuvent être soumis à des recouvrements tardifs, ou pire, à des impayés définitifs.

Ces deux cas de figure ont un impact direct sur la trésorerie de l’entreprise. Un non-paiement engendre une perte sèche et un retard de paiement représente un coût financier supplémentaire pour l’entreprise qui, pour combler son manque de trésorerie, peut faire appel à des crédits bancaires.

 

En cas de difficulté de trésorerie, il est important de faire en sorte que vos clients vous paient afin d’assurer la pérennité financière de votre entreprise. Si cela n’est pas déjà fait, mettez en place des outils de suivi des créances clients afin d’instaurer une méthode de recouvrement optimisée.

 

Sollicitez les aides de l’Etat et de la BPI pour conserver votre trésorerie

A ce jour, la durée de la crise sanitaire et économique à laquelle nous faisons face n’est pas encore connue. CréActifs recommande donc aux entrepreneurs de faire appel aux aides que l’Etat propose afin de préserver au maximum leur trésorerie.

Le Gouvernement et la BPI ont créé des aides visant à aider les chefs d’entreprise à gérer au mieux leur trésorerie. Parmi elles, certaines permettent de repousser des échéances, comme les impôts directs, les cotisations URSSAF, ou la déclaration de cessation de paiement. Habituellement, un entrepreneur dispose d’un délai de 45 jours pour se déclarer en cessation de paiement : à présent, il peut le faire jusqu’à 3 mois après la fin de la crise sanitaire.

 

L’Etat a récemment annoncé le PGE (Plan Garanti de l’Etat), assurant une aide de 300 milliards d’euros pour les entreprises françaises. Il a pour but de combler en partie le manque de trésorerie qui pourrait affecter une entreprise.

 

Différentes institutions ont mis en place des solutions pour informer les entrepreneurs des aides qu’ils peuvent demander. Les conseils régionaux ont développé des cellules de crise afin d’aider les entrepreneurs dont le business est impacté. Des experts-comptables ont, quant à eux, ouvert un numéro vert. Cette initiative gratuite a également été créée pour informer les entrepreneurs sur les aides à la gestion de la trésorerie. Ce service est accessible au numéro suivant : 0 800 06 54 32.

 

 

Il est indispensable de prendre soin de votre trésorerie car elle est l’oxygène même de votre entreprise. Anticipez donc au maximum les encaissements et les décaissements tout en considérant les retards de paiement. Faites appel également aux aides de l’Etat pour dégager de la trésorerie et éviter le dépôt de bilan.

Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

[COVID-19]

Toutes nos formations sont également dispensées en classe virtuelle !

Profitez-en pour vous former !

 

EN SAVOIR PLUS