Mon Espace Formation
01 48 74 63 90
Commandez "Créez la boîte de vos rêves" ! 📚
0
Rendez-vous avec un conseiller

Vous n'avez pas encore votre exemplaire de Créez la boîte de vos rêves et la vie qui va avec ?

Et s’il était temps de changer de travail, ou même de changer de vie ? Et si vous décidiez d’oublier vos doutes et de passer à l’action ?

Si vous avez toujours voulu entreprendre – comme 66% des Français, « Créez la boîte de vos rêves » est LE livre qui vous permettra enfin de savoir si tout quitter pour créer votre entreprise est une bonne idée. 📖

À travers 30 principes issus des techniques de développement personnel, Matthieu Douchy et Alexis Botaya vous livrent la méthode pour vous lancer dans l’aventure de votre vie. 🚀

Ma sélection

Auto-entreprise et e-commerce : comment développer votre activité ?

Entrepreneuriat
26/04/2024 • Temps lecture : 7 mn • rédaction par Enzo de CréActifs
Auto-entreprise et e-commerce Auto-entreprise et e-commerce
SOMMAIRE
    VOUS ALLEZ APPRENDRE
    1. Les avantages à vous lancer en ligne
    2. La différence entre site vitrine et site e-commerce
    3. Les bons usages pour gagner en visibilité
    4. La conformité du site e-commerce de l’auto-entrepreneur

    Le saviez-vous ? En 2023, le nombre de ventes en ligne s’élève à 3 milliards uniquement en France, soit une hausse de 4,9% par rapport à 2022. Il est donc aujourd’hui plus que stratégique de développer votre activité en ligne. 

    Vous vous demandez si la création d’un e-commerce est compatible avec le statut d’auto-entrepreneur ? Vous souhaitez savoir comment créer votre site et quels sont les bons usages pour gagner en visibilité ? CréActifs vous livre ses meilleurs conseils : auto-entreprise et e-commerce, voici les infos dont vous avez besoin pour vous lancer !

    Auto-entreprise et e-commerce : les avantages et les inconvénients

    Sachez tout d’abord qu’en tant qu’auto-entrepreneur, vous avez la possibilité de créer votre site e-commerce, tant au niveau de la vente de biens que des prestations de services. 

    L’auto-entreprise en e-commerce présente des avantages et des inconvénients par rapport au statut juridique de l’auto-entreprise :

    AvantagesInconvénients
    1. C’est un statut idéal pour débuter une activité car les formalités administratives sont plus légères.

    2. Le e-commerce vous permet de bénéficier d’un avantage concurrentiel sur le prix. En tant qu’auto-entrepreneur, vous bénéficiez de la franchise en base de TVA si vous ne dépassez pas un chiffre d’affaires de :
    – 91 900€ pour la vente de marchandises
    – 36 800€ pour les prestations de services
    Remarque : Puisque vous ne facturez pas la TVA, vous ne pourrez pas la déduire !

    3. Le statut d’auto-entrepreneur peut être cumulé avec une activité salariale, vous permettant de tester la viabilité de votre e-commerce avant de vous lancer à plein temps !

    4. Vos cotisations sociales sont proportionnelles au chiffre d’affaires
    1. N’oubliez pas qu’il y a un plafond à votre chiffre d’affaires, s’élevant à :
    – 188 700€ pour la vente de marchandises en ligne
    – 77 700€ pour les prestations de services en ligne
    Le chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur peut très vite devenir conséquent : il correspond à la totalité des sommes encaissées, et non aux bénéfices !

    2. Plus vous dépensez de ressources financières, moins ce statut est intéressant. En tant qu’auto-entrepreneur, vous serez imposé sur la base du chiffre d’affaires (au contraire des entreprises « traditionnelles » qui sont imposées sur différence entre le chiffre d’affaires et les dépenses).

    FORMATION : CRÉER SA MICRO-ENTREPRISE

    Cette formation a pour objectifs de vous faire comprendre l’ensemble des notions spécifiques et les démarches administratives à la création d’une micro-entreprise.

    Comment créer son site e-commerce ?

    Développer votre business en ligne vous permet de toucher une cible bien plus large qu’en physique. Toutefois, soyez conscients que si vos clients sont plus nombreux, ils seront également plus exigeants ! Une multitude de sites vous feront concurrence, offrant au prospect un choix très large.

    La création d’une boutique en ligne demande un investissement de temps conséquent. Tout doit être travaillé : 

    • La présentation de vos produits et/ou services
    • Vos CTA (call to action) : boutons placés sur votre page web pour inciter l’internaute à prendre une action précise
    • Vos landing pages (page d’atterrissage / page de destination)

    Bien plus complexe qu’un simple site vitrine, votre site e-commerce doit :

    • Intégrer une solution de paiement
    • Pouvoir gérer une base de données clients plus ou moins importante
    • Contenir une page « Conditions générales de vente »

    Vous devrez par ailleurs mettre en place une stratégie digitale pointue afin de faire évoluer votre site en fonction des retours client. Contrairement à une boutique physique, un site internet n’est pas figé et doit être amélioré en permanence !

    FORMATION : CRÉER, GÉRER ET RÉFÉRENCER SON SITE INTERNET

    Cette formation a pour objectifs de vous permettre d’être autonome dans la commercialisation de vos produits ou services en ligne, créer, gérer et rendre visible votre site vitrine ou e-commerce en toute autonomie pour générer du trafic.

    Auto-entreprise et e-commerce : les bonnes pratiques

    Une fois votre site e-commerce lancé, mettez en place votre stratégie sur les réseaux sociaux ! Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, Pinterest… tant de plateformes qui vous permettront de :

    • Gagner en visibilité
    • Développer votre image de marque
    • Créer du contenu informatif
    • Mettre en avant des promotions
    • Faire des partenariats
    • Créer du lien avec vos clients ou prospects

    FORMATION : COMMUNIQUER POUR TROUVER SES CLIENTS

    Cette formation a pour objectifs de vous permettre de déterminer votre stratégie de communication, d’identifier les outils adaptés à votre projet (print, emailing, réseaux sociaux et relations presse) et s’initier aux réseaux sociaux.

    Développer son activité en ligne passe aussi par un bon référencement. Le SEO et le SEA peuvent considérablement faire augmenter le trafic sur votre site internet : 

    SEO (référencement naturel)SEA (référencement payant)
    Le SEO concerne tout le trafic organique sur votre site. En d’autres termes, il regroupe toutes les techniques déployées pour améliorer la position de votre site e-commerce sur les moteurs de recherche. Le SEO se développe grâce à une stratégie de contenu de qualité basée sur : 
    – Les mots-clés
    – Les liens (internes ou externes)
    – L’expérience utilisateur
    Le SEA permet de se positionner sur des mots-clés précis afin de générer du trafic sur votre boutique en ligne. Payant et quasi-indispensable dans toute stratégie de web marketing, le SEA vous permet de : 
    – Gagner rapidement en visibilité
    – Modifier en temps réel vos annonces et votre budget
    – Générer de l’audience de qualité

    Vous souhaitez créer votre boutique en ligne, mais ne savez pas encore dans quel secteur d’activité ? Découvrez les secteurs porteurs pour entreprendre en 2024 !

    Les voyants sont au vert pour le e-commerce

    Auto-entreprise et e-commerce : la logistique

    La logistique du site e-commerce d’un auto-entrepreneur est une composante cruciale pour le succès de son activité. Il faut pour cela maîtriser chacun de ces éléments clé :

    • Politique tarifaire et marge pratiquée
    • Gestion des stocks
    • Solutions de livraison et leur coût
    • Choix des fournisseurs
    • Solutions de financement

    La conformité du site e-commerce de l’auto-entrepreneur

    La mise en conformité d’un site e-commerce est essentielle pour tout auto-entrepreneur souhaitant vendre en ligne. Elle garantit en effet la sécurité des transactions, la protection des données des clients et le respect des réglementations légales. Voici les principaux aspects à considérer pour assurer la conformité d’un site e-commerce.

    1. Respect des règlementations sur la protection des données

    En Europe, le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) impose des normes strictes sur la manière de collecter, stocker et utiliser les données personnelles. Les auto-entrepreneurs doivent s’assurer que leur site e-commerce obtient le consentement explicite des utilisateurs avant de collecter leurs données. Le site doit aussi offrir un accès facile à la politique de confidentialité et permettre aux clients de modifier ou de supprimer leurs informations personnelles.

    2. Sécurité des paiements en ligne

    La sécurité des transactions financières est cruciale. Les sites e-commerce doivent intégrer des solutions de paiement sécurisées qui respectent les normes en vigueur. En France, la DSP2 s’applique depuis le 15 mai 2023 à l’ensemble des achats en ligne, dès 30 euros. Cette norme permet de lutter contre les fraudes. Ce système d’« authentification forte » a le double avantage d’assurer la protection des commerçants et de rassurer les clients.

    3. Accessibilité et conformité du site

    En France, l’accessibilité des sites web est régie par la loi n° 2005-102 du 11 février 2005. Cette loi stipule que les services de communication publique en ligne de l’État, des collectivités territoriales et des établissements publics doivent être accessibles à toutes les personnes handicapées. Bien que cette obligation légale ne s’applique pas directement aux entreprises privées, y compris les auto-entreprises, suivre ces directives est fortement recommandé. C’est une façon de garantir que tous les utilisateurs, y compris ceux avec des handicaps visuels, auditifs, moteurs ou cognitifs, peuvent utiliser le site sans difficulté. C’est certes une contrainte lors de la conception du site, mais le respect des normes d’accessibilité sur un site e-commerce peut améliorer l’expérience utilisateur pour tous et donc élargir la clientèle potentielle.

    4. Mentions légales et CGV

    En France, les mentions légales et les conditions générales de vente (CGV) sont des exigences légales pour tout site e-commerce. Les mentions légales doivent inclure l’identité de l’auto-entrepreneur (nom, adresse, numéro de SIREN), ainsi que des informations de contact précises. Les CGV doivent détailler les droits et obligations des parties (vendeur et acheteur), y compris les modalités de paiement, de livraison, de retour, de rétractation, et les garanties. Ces informations doivent être facilement accessibles depuis toutes les pages du site pour assurer la transparence et renforcer la confiance des consommateurs.

    5. Respect des lois sur la consommation

    Les auto-entrepreneurs doivent respecter les lois sur la consommation pour leurs sites e-commerce. Ces lois incluent le droit de rétractation de 14 jours, une information précontractuelle claire, l’affichage des prix tout inclus, et le respect des garanties légales de deux ans pour les défauts de conformité et les vices cachés. Ces informations doivent être clairement détaillées dans les conditions générales de vente.

    Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez notre offre de formations à la Communication et Vente.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Les articles de la même catégorie

    Entrepreneuriat

    Comment automatiser son entreprise pour améliorer sa productivité ?

    13/05/2024 • Temps de lecture : 5 mn

    Découvrez comment automatiser votre entreprise pour booster votre productivité. Nos experts vous partagent leurs techniques.

    Rédaction par Nicolas de CréActifs
    Entrepreneuriat

    Comment tester son idée d’entreprise ?

    1/05/2024 • Temps de lecture : 5 mn

    Vous avez trouvé un bon concept ? Nos experts vous disent comment tester votre idée d’entreprise avant de vous lancer.

    Rédaction par Sabine de CréActifs
    Comment devenir éditeur de site
    Entrepreneuriat

    Comment devenir éditeur de site en 2024 ?

    23/04/2024 • Temps de lecture : 6 mn

    Compétences, outils et stratégies : découvrez comment devenir éditeur de site grâce aux conseils de nos experts.

    Rédaction par Sabine de CréActifs

    Les formations de la même catégorie

    Formation : Créer sa micro-entreprise / Devenir auto-entrepreneur

    16/12/2020 • Temps de lecture : 0 mn
    Rédaction par juliette