Inscrivez-vous à notre Journée Portes Ouvertes Digitale le 11 mai ! Au programme : Conférences gratuites, Témoignages d’entrepreneurs, RDV Experts…

Sélection 2
Contactez-nous au 01 48 74 63 90

Inscrivez-vous à notre Journée Portes Ouvertes Digitale le 11 mai ! Au programme : Conférences gratuites, Témoignages d’entrepreneurs, RDV Experts…

Ma sélection

La « Transition Collective », nouveau dispositif de reconversion pour les salariés !

Créateurs d'entreprise
25/11/2020 • Temps lecture : 2 mn • rédaction par CréActifs
Partager l'article

Le 26 octobre dernier, le Ministère du Travail a présenté aux partenaires sociaux un nouveau dispositif de formation, appelé « Transition Collective ». Visant à favoriser la reconversion des salariés dont l’emploi est menacé, il devrait être opérationnel d’ici la fin de l’année 2020.

 

Une aide à la reconversion pour les salariés dont l’emploi est menacé

Selon Elisabeth Borne, Ministre du Travail, le dispositif de « Transition Collective » est destiné aux salariés « qui voient leur emploi menacé et qui suivent une formation les orientant vers des métiers porteurs localement ». Les formations éligibles peuvent être longues ou certifiantes, ou valider des acquis vers un métier porteur.

Mais alors, qu’est-ce qu’un métier porteur ? Par définition, un métier porteur doit présenter un fort potentiel de recrutement, tout en s’axant sur les évolutions de la société. Par exemple, il s’agit des secteurs qui peuvent voir des métiers d’avenir apparaître comme ceux de la santé, du service à la personne, etc.

L’Entrepreneuriat devrait également se situer dans la catégorie des métiers porteurs, mais cela dépendra du secteur dans lequel le créateur d’entreprise souhaite se lancer. A noter que l’éligibilité à la « Transition Collective » reste soumise à l’examen de l’instance qui finance la formation.

Des modalités d’accès au dispositif de « Transition collective » simplifiées

Elisabeth Borne a tenu à souligner que les modalités d’accès au dispositif doivent rester très simples. 

Tout d’abord, concernant les formalités administratives, il suffira d’adresser un dossier à l’association Transition Pro qui devra être appuyé par un OPCO (Opérateur de compétences). Ensuite, les projets de reconversion devront répondre à des besoins d’emploi dans les territoires concernés. A cet effet, des plateformes territoriales de transition professionnelle seront mises en place.

 

Un financement pris en charge par le FNE-Formation

L’Etat prévoit d’allouer 500 millions d’euros, directement prélevés sur la somme investie dans le FNE-Formation, dans le cadre du Plan de Relance. Dévoilé le 3 septembre dernier, ce Plan avait prévu un investissement d’un milliard d’euros dans le FNE-Formation, l’un des objectifs étant de financer les formations centrées sur les métiers et secteurs d’avenir.

Ainsi, la « Transition Collective » devra financer partiellement ou en totalité la rémunération et les frais pédagogiques de la formation du salarié, et ce pour toute la durée de la formation. 

Le taux de prise en charge varie selon la taille de l’entreprise :

  • pour les PME et TPE, l’Etat prend en charge 100% des frais
  • pour les entreprises de 300 à 1000 salariés, l’Etat prend en charge 75% des frais
  • pour les entreprises de plus de 1000 salariés, l’Etat prend en charge 40% des frais

Par ailleurs, pour que les salariés puissent garder l’initiative de leur propre reconversion, les formations dans le cadre de la « Transition Collective » ne sont pas imposées, mais proposées. 

Vous avez trouvé la formation CréActifs qui vous convient et vous souhaitez vous y inscrire dès maintenant ? Découvrez les financements auxquels vous pourriez avoir accès !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les articles de la même catégorie

Créateurs d'entreprise

Cette année, c’est décidé, vous allez entreprendre… mais… tout le monde peut-il vraiment devenir Entrepreneur ?

29/04/2021 • Temps de lecture : 3 mn

Ils sont visionnaires, riches, ils ont des supers pouvoirs, ils n’ont vraiment rien d’humain… C’est normal puisqu’ils n’existent pas ! C’est un mythe que les médias aiment entretenir mais les entrepreneurs n’ont rien d’exceptionnel !

Rédaction par Matthieu Douchy
Créateurs d'entreprise

Entreprendre dans les DROM-COM : Quelles sont les aides pour les auto-entrepreneurs en Outre-mer ?

29/04/2021 • Temps de lecture : 3 mn

Pour soutenir l’économie et encourager l’entrepreneuriat dans les DROM-COM, des dispositifs d’aide ont été mis en place. En effet, la création ou la reprise d’entreprise est facilitée dans certains territoires d’Outre-mer grâce à des avantages sociaux et fiscaux.

Rédaction par CréActifs
Créateurs d'entreprise

Reconversion professionnelle : Changer de vie en se lançant dans l’entrepreneuriat

9/04/2021 • Temps de lecture : 5 mn

Pourquoi se reconvertir dans l’entrepreneuriat ?  Saviez-vous que parmi les personnes qui se reconvertissent, 17% d’entre elles deviennent indépendantes et 10% créent leur entreprise ? Pour plus d’un quart des Français en reconversion, l’entrepreneuriat est donc la réponse à une certaine lassitude et à une quête de sens de plus en plus profonde. Créer son […]

Rédaction par CréActifs