Mon Espace Formation
01 48 74 63 90
COVID-19

COVID-19

Toutes nos formations peuvent être réalisées en présentiel à Paris ou en classe virtuelle partout en France !

Découvrez toutes nos formations pour les créateurs et les chefs d’entreprise.

Ma sélection

Ouvrir un gîte ou une chambre d’hôte : les 5 questions à se poser

Se Préparer
08/06/2021 • Temps lecture : 6 mn • rédaction par Anna de CréActifs
Partager l'article
Sommaire de l'article
    VOUS ALLEZ APPRENDRE
    1. Les facteurs à prendre en compte pour choisir le meilleur emplacement
    2. Les obligations légales pour créer votre gîte ou votre chambre d’hôte
    3. La marche à suivre pour rejoindre un label

    Votre rêve entrepreneurial se traduit par la création et la gestion d’un gîte ou d’une chambre d’hôte ? Qu’attendez-vous pour le réaliser ? 

    Attention, ce projet ne doit pas être pris à la légère. Avant de vous lancer, il est essentiel que vous vous renseigniez bien sur ce marché : des réglementations très précises s’appliquent à la création d’hébergements touristiques. Découvrez avec CréActifs quelles sont les bonnes questions à vous poser !

    Gîte ou chambre d’hôte ? 

    La première étape avant de vous lancer est de déterminer vers quel type d’établissement vous souhaitez vous diriger, car la chambre d’hôte et le gîte sont soumis à deux législations différentes !

    La chambre d’hôte : le mix entre séjour à l’hôtel et séjour chez l’habitant

    La chambre d’hôte présente des similitudes avec l’hôtel :

    • C’est un espace aménagé qui comprend une chambre aménagée et une salle de bain privative.
    • La location inclut obligatoirement le petit déjeuner.
    • Les touristes y restent en général pour une durée de 1 à 5 jours.

    Elle se démarque de l’hôtel par une particularité bien précise : les clients résident chez l’habitant. Les pièces à vivre sont partagées avec le propriétaire des lieux qui se charge de préparer le petit déjeuner puis de le servir dans sa propre salle à manger. 

    Même si la table d’hôte n’est pas obligatoire, il reste très intéressant de proposer ce service. Après une longue journée de tourisme, il est courant que les clients aient besoin de passer un moment convivial à vos côtés. Vous pourrez profiter de ce repas pour donner de précieux conseils sur les lieux à visiter dans les environs. Évidemment, cela représentera du travail supplémentaire, mais c’est un complément de revenu potentiellement important à prendre en compte !

    A noter que des réglementations précises régissent ces lieux : 

    Le gîte : pour que vos clients se sentent comme à la maison !

    Le gîte est une location meublée et équipée. Villa, maison ou appartement, il est généralement loué à la semaine (il n’est pas possible d’y réserver une nuit seulement). Pouvant accueillir de 2 à 15 personnes, les gîtes sont plus ou moins confortables : cela dépend du budget du propriétaire et de l’ambiance qu’il souhaite donner à son hébergement touristique.

    Maintenant que vous avez choisi quel type d’établissement vous souhaitez ouvrir, vous pouvez commencer à penser à l’emplacement de votre établissement ! 

    Où implanter votre hébergement touristique ? 

    Les chambres d’hôte et les gîtes ne peuvent être situés que dans les zones rurales à vocation touristique. Ils peuvent également être implantés dans les zones urbaines uniquement s’ils se trouvent à proximité ou en plein cœur de quartiers touristiques et/ou historiques.

    Pour déterminer le meilleur emplacement pour votre établissement, voici les facteurs à prendre en compte :

    La localisation touristiqueLa proximité de grandes villes Des commerces et services facilement accessiblesLa facilité d’accès
    Pourquoi ?Le chiffre d’affaires à réaliser reste l’une de vos priorités, il est essentiel d’ouvrir votre hébergement dans un lieu qui attire les touristes.Cela vous permet de toucher une clientèle appartenant au monde des affaires.La raison est ici évidente. Pensez à vous implanter près de pharmacies, supérettes et épiceries, distributeurs et stations d’essence pour le confort de vos clients !Les infrastructures doivent faciliter les trajets de vos clients : votre hébergement doit donc être proche d’une gare ou d’une autoroute.

    Quelles sont les obligations légales pour créer une chambre d’hôte ou un gîte ? 

    La déclaration de votre hébergement touristique auprès de la mairie

    Ouvrir un hébergement de tourisme nécessite une déclaration auprès de la mairie de votre commune. Pour les chambres d’hôtes, vous devez remplir le formulaire CERFA n°13566*02 et pour les gîtes, le formulaire CERFA n°14004*04

    Les informations à indiquer sont : 

    • Le type de location et le type de logement
    • Sa capacité d’accueil
    • Si l’hébergement est labellisé ou non
    • Si la disponibilité de ce logement est périodique ou non
    • L’adresse de l’hébergement
    • L’identité et l’adresse du déclarant

    Dans le cas où l’hébergement de tourisme est votre résidence principale, d’autres obligations administratives sont à prendre en compte :

    • Si vous logez à Paris, vous devez effectuer une déclaration en ligne. Vous obtiendrez alors un numéro d’enregistrement qui figurera sur les annonces de location.
    • Si vous logez dans une commune de plus de 200 000 habitants, ou dans les Hauts-De-Seine, en Seine-Saint-Denis, dans le Val-De-Marne ou dans les communes où le préfet l’a décidé, vous devez obtenir une autorisation de la mairie.

    L’inscription de votre activité au RCS

    L’activité que vous exercez en location de gîte ou chambre d’hôte est exceptionnelle ou ponctuelle ? Vous n’êtes pas considéré comme commerçant et n’avez donc pas à vous inscrire au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés).
    La location d’un gîte ou d’une chambre d’hôte représente une activité commerciale lorsque cela est exercé à titre habituel. En tant qu’exploitant, vous êtes tenu de vous inscrire au RCS et de vous immatriculer auprès du CFE et de la chambre de commerce. Il vous faudra donc opter pour un statut juridique : micro-entreprise, EI, EIRL, SA, SARL…

    FORMATION : COMPRENDRE ET CHOISIR SON STATUT JURIDIQUE

    Cette formation a pour objectifs de vous permettre de comprendre et déterminer le statut juridique adapté à votre situation et de réaliser les démarches d’immatriculation.

    Comment fonctionne l’assurance ?

    Tout propriétaire a l’obligation d’informer son assureur s’il choisit d’ouvrir un gîte ou une chambre d’hôte, car ces lieux d’hébergement touristiques vous exposent à de nouveaux risques liés à votre activité, comme : vol des affaires, chutes, intoxications alimentaires…

    La souscription à une nouvelle assurance n’est toutefois pas obligatoire, même si elle reste fortement recommandée

    • Si vous ne mettez qu’une chambre à disposition, vous pouvez prendre une extension de garanties à votre assurance multirisque habitation (l’assurance seule n’est pas suffisante pour couvrir votre bien)
    • Si vous proposez à la location plus de chambres, vous pouvez souscrire à une assurance spécifique qui pourra couvrir les  dégradations, pertes ou vols liées à votre activité. Pour vous aider dans le choix de votre assurance, pensez à prendre en compte le coût de votre mobilier. 

    Comment rejoindre un label ? 

    En tant que propriétaire d’un gîte ou d’une chambre d’hôte, sachez que vous n’êtes pas tenu(e) de faire labelliser votre hébergement touristique. Toutefois, il est fortement conseillé de le faire car un label est gage de qualité ! En effet, il garantit à vos hôtes que votre établissement propose un certain niveau de prestation.

    Voici la marche à suivre pour rejoindre un label : 

    Pour un gîtePour une maison d’hôte
    1. Commencez par demander un classement de votre gîte pour qu’il obtienne la dénomination “meublé de tourisme”. Les démarches se font dans votre office de tourisme et coûtent entre 180 et 250 euros. Votre gîte sera donc classé selon un barème précis : de 1 à 5 étoiles, indiquant le niveau de confort de votre gîte !

    2. Une fois que vous avez reçu votre arrêté de classement (confirmant votre classement) vous pouvez rejoindre le label de votre choix !
    Il n’y a pas de classement pour les maisons d’hôte, ce qui signifie qu’il n’y pas de classement en étoiles qui indique à vos hôtes le niveau de confort de votre hébergement. 

    Vous pouvez directement faire votre demande de label.

    Une fois votre hébergement labellisé, vous avez accès à une subvention du Conseil Général qui s’élève en moyenne à :

    • 18 100 euros pour un gîte
    • 4 100 euros pour une chambre d’hôte

    L’obtention du label convient à ce que vous fassiez figurer le label auquel vous appartenez à l’entrée de l’hébergement. Vous serez également tenu de commercialiser vos chambres d’hôte ou votre gîte sur le service de réservation du réseau qui s’occupera ensuite de gérer la clientèle, les contrats et la facturation. En contrepartie de cela, il vous faudra payer une cotisation annuelle qui dépend de la taille et la notoriété du label et de la taille de votre hébergement.

    Vous souhaitez vous former pour maximiser vos chances de réussite dans l’ouverture de votre hébergement touristique ? Découvrez notre formation « Ouvrir un gîte ou une chambre d’hôte » !

    Comment ouvrir un gîte ou une chambre d'hôte

    FORMATION :  COMMENT OUVRIR UN GÎTE OU UNE CHAMBRE D’HÔTE

    L’objectif de cette formation est de vous permettre d’appréhender les connaissances fondamentales afin d’ouvrir un gîte ou une chambre d’hôte. 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Les articles de la même catégorie

    Se Préparer

    Top 10 des secteurs porteurs 2021 pour entreprendre

    28/07/2021 • Temps de lecture : 10 mn

    Les experts CréActifs ont analysé les dernières tendances : découvrez la liste quasi-exhaustive des marchés porteurs pour entreprendre en 2021 !

    Rédaction par Sabine de CréActifs
    Se Préparer

    Mandataire immobilier : quels sont les avantages et les inconvénients ?

    27/07/2021 • Temps de lecture : 3 mn

    Vous rêvez de devenir mandataire immobilier mais vous souhaitez en savoir plus sur cette profession avant de vous lancer ?

    Rédaction par Anna de CréActifs
    Se Préparer

    Auto-entrepreneurs : Comment développer votre activité grâce au e-commerce ?

    19/07/2021 • Temps de lecture : 4 mn

    Vous souhaitez savoir comment créer votre site et quels sont les bons usages pour gagner en visibilité ? CréActifs vous livre ses meilleurs conseils pour développer votre boutique sur le web !

    Rédaction par Enzo de CréActifs