COVID-19 : Toutes nos formations sont dispensées en présentiel à Paris ou en classe virtuelle partout en France !

Sélection 2
Contactez-nous au 01 48 74 63 90

COVID-19 : Toutes nos formations sont dispensées en présentiel à Paris ou en classe virtuelle partout en France !

Ma sélection

Plan de relance 2020 : Profitez des nouvelles aides de l’Etat pour vous former !

Créateurs d'entreprise
17/09/2020 • Temps lecture : 3 mn • rédaction par CréActifs
Partager l'article

Dévoilé le jeudi 3 septembre, le plan de relance 2020 prévoit un investissement massif dans l’emploi et la formation professionnelle. Le but ? Miser sur les compétences afin de relancer la croissance économique. Il s’agit d’encourager les jeunes, les demandeurs d’emploi et les salariés en reconversion à se tourner vers des secteurs d’avenir.

 

 

Former les professionnels de demain

Présenté fin juillet par Jean Castex, le plan « 1 jeune, 1 solution » a pour objectif premier de faciliter l’entrée des jeunes dans la vie professionnelle. Le plan de relance prévoit d’investir 1,6 milliard d’euros supplémentaires dans ce dispositif afin de créer 223 000 places de formations axées sur les secteurs et métiers d’avenir (la transition écologique, la transition digitale, la santé, le social, etc.) Sont prévues :

  • 100 000 places de formations qualifiantes ou pré-qualifiantes accessibles gratuitement via le CPF. Ces formations seront financées via les pactes régionaux d’investissement dans les compétences.
  • 16 000 places de formations ciblées sur le secteur de la santé pour les infirmiers et les aide-soignants.
  • 35 000 places de formations axées sur le numérique.
  • 35 000 places réservées aux parcours individualisés pour les jeunes de 16 à 18 ans ayant décroché du système scolaire.
  • 26 500 places de formations pour poursuivre en études supérieures (CAP et BTS).

Depuis cet été, l’Etat accorde une aide exceptionnelle pour l’embauche en contrat d’apprentissage. Cette mesure sert à soutenir le recrutement de jeunes profils tout en leur permettant de poursuivre une formation. Les chefs d’entreprise peuvent recevoir un montant de 5000 euros (pour les moins de 18 ans) à 8000 euros (pour un apprenti majeur), le but étant de les encourager à chercher des profils qui les accompagneraient dans la croissance de leur entreprise. Les dirigeants d’entreprise sont donc actuellement enclins à recruter un apprenti : sachez que notre Titre Responsable de Petite et Moyenne Structure vous forme à l’entrepreneuriat en alternance !

 

Inciter les demandeurs d’emploi à se former

Pour inciter les demandeurs d’emploi à suivre une formation professionnelle, 100 millions d’euros seront consacrés à la revalorisation du barème des stagiaires. En effet, les chômeurs qui ne touchent pas d’allocation d’emploi et qui suivent une formation agréée par Pôle Emploi touchent une rémunération mensuelle.

Au démarrage de la formation, une prime de 150 euros leur sera versée et le plafond de la rémunération passera de :

  • 600 à 710 euros pour les plus de 21 ans
  • 310 à 500 euros pour les stagiaires âgés de 18 à 20 ans
  • 130 à 200 euros pour les stagiaires de 16 et 17 ans

 

Par ailleurs, notons qu’une enveloppe de 250 millions d’euros est destinée à Pôle Emploi. Pour faire face à l’afflux de demandeurs d’emploi à venir, le gouvernement mise sur le recrutement de conseillers.

 

Orienter les salariés en reconversion vers les secteurs d’avenir

Le plan de relance souhaite investir 1 milliard d’euros dans le FNE-Formation (Fonds National pour l’Emploi). A l’origine, cet organisme sert à financer les formations de salariés peu qualifiés. Toutefois, depuis avril, le FNE a investi plus de 150 millions d’euros dans la formation de 150 000 actifs mis en activité partielle. Afin d’éviter le licenciement des salariés et de favoriser leur montée en compétences, le plan de relance souhaite former 250 000 professionnels. Cet investissement participera notamment à financer les formations centrées sur les métiers et secteurs d’avenir.

270 millions d’euros sont prévus pour le dispositif de reconversion Pro-A, visant à « faciliter un changement de métier ou de profession, ou une promotion sociale ou professionnelle, via l’obtention d’une qualification reconnue. » Autrement dit, il permet à un salarié de changer de métier ou d’obtenir une promotion grâce à une formation alliant enseignements théoriques et activité professionnelle.

Concernant le Compte Personnel de Formation (CPF), 100 millions d’euros seront consacrés au CPF de transition pour les salariés en reconversion professionnelle souhaitant se former.

Egalement, 25 millions d’euros sont destinés à abonder les comptes CPF des actifs demandant à être formés sur des secteurs stratégiques. L’objectif est de former 25 000 professionnels.

 

 

Ainsi, le plan de relance 2020 investit sur les compétences et sur la formation professionnelle afin de créer de nouveaux emplois centrés sur les métiers d’avenir. L’objectif final ? Retrouver le niveau de croissance de 2019 d’ici la fin de l’année 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les articles de la même catégorie

Créateurs d'entreprise

Aides aux entreprises : une exonération pour les donations entre proches !

17/02/2021 • Temps de lecture : 2 mn

Depuis le 15 juillet 2020, les donations intrafamiliales sont exonérées si elles sont effectuées dans le cadre de la création ou du développement d’une petite entreprise.

Rédaction par CréActifs
Créateurs d'entreprise

Entrepreneur : comment bien pitcher votre projet d’entreprise ?

25/01/2021 • Temps de lecture : 6 mn

Un pitch est un exercice de communication bref et percutant, que tout entrepreneur doit maîtriser. Également appelé l’« elevator pitch », ce discours de 2 à 5 minutes est un véritable challenge, qui nécessite de l’entraînement.

Rédaction par CréActifs
Créateurs d'entreprise

Consultant Indépendant : les 5 règles d’or pour réussir son lancement

10/12/2020 • Temps de lecture : 13 mn

Vous souhaitez vous lancer en tant que Consultant Indépendant (ou consultante Indépendante) ? C’est un excellent choix de vie ! Vous serez libre de vos décisions, l’activité de conseil ne demande pas d’investissements lourds et ce travail est particulièrement valorisant. Cependant, vous n’êtes pas certain des étapes à suivre pour assurer la réussite de votre lancement ? Se […]

Rédaction par CréActifs