Catégorie Les aides à la formation

Le 26 octobre dernier, le Ministère du Travail a présenté aux partenaires sociaux un nouveau dispositif de formation, appelé « Transition Collective ». Visant à favoriser la reconversion des salariés dont l’emploi est menacé, il devrait être opérationnel d’ici la fin de l’année 2020.

 

Une aide à la reconversion pour les salariés dont l’emploi est menacé

Selon Elisabeth Borne, Ministre du Travail, le dispositif de « Transition Collective » est destiné aux salariés « qui voient leur emploi menacé et qui suivent une formation les orientant vers des métiers porteurs localement ». Les formations éligibles peuvent être longues ou certifiantes, ou valider des acquis vers un métier porteur.


Mais alors, qu’est-ce qu’un métier porteur ? Par définition, un métier porteur doit présenter un fort potentiel de recrutement, tout en s’axant sur les évolutions de la société. Par exemple, il s’agit des secteurs qui peuvent voir des métiers d’avenir apparaître comme ceux de la santé, du service à la personne, etc.


L’Entrepreneuriat devrait également se situer dans la catégorie des métiers porteurs, mais cela dépendra du secteur dans lequel le créateur d’entreprise souhaite se lancer. A noter que l'éligibilité à la « Transition Collective » reste soumise à l’examen de l’instance qui finance la formation.


Des modalités d’accès au dispositif de « Transition collective » simplifiées

Elisabeth Borne a tenu à souligner que les modalités d’accès au dispositif doivent rester très simples. 

Tout d’abord, concernant les formalités administratives, il suffira d’adresser un dossier à l’association Transition Pro qui devra être appuyé par un OPCO (Opérateur de compétences). Ensuite, les projets de reconversion devront répondre à des besoins d’emploi dans les territoires concernés. A cet effet, des plateformes territoriales de transition professionnelle seront mises en place.

 

Un financement pris en charge par le FNE-Formation

L’Etat prévoit d’allouer 500 millions d’euros, directement prélevés sur la somme investie dans le FNE-Formation, dans le cadre du Plan de Relance. Dévoilé le 3 septembre dernier, ce Plan avait prévu un investissement d’un milliard d’euros dans le FNE-Formation, l’un des objectifs étant de financer les formations centrées sur les métiers et secteurs d’avenir.


Ainsi, la « Transition Collective » devra financer partiellement ou en totalité la rémunération et les frais pédagogiques de la formation du salarié, et ce pour toute la durée de la formation. 


Le taux de prise en charge varie selon la taille de l’entreprise :

  • pour les PME et TPE, l’Etat prend en charge 100% des frais
  • pour les entreprises de 300 à 1000 salariés, l’Etat prend en charge 75% des frais
  • pour les entreprises de plus de 1000 salariés, l’Etat prend en charge 40% des frais

Par ailleurs, pour que les salariés puissent garder l’initiative de leur propre reconversion, les formations dans le cadre de la « Transition Collective » ne sont pas imposées, mais proposées. 

Vous avez trouvé la formation CréActifs qui vous convient et vous souhaitez vous y inscrire dès maintenant ? Découvrez les financements auxquels vous pourriez avoir accès !

Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

[ Nouveau ]

Toutes nos formations sont également dispensées en classe virtuelle et en cours du soir !

Profitez-en pour vous former !

 

EN SAVOIR PLUS