Mon Espace Formation
01 48 74 63 90
NOUVEAUTÉ 2024 : SORTIE DE LIVRE 📚
0
Rendez-vous avec un conseiller

Créez la boîte de vos rêves (et la vie qui va avec)

✨ Et s’il était temps de changer de travail, ou même de changer de vie ? Et si vous décidiez d’oublier vos doutes et de passer à l’action ? ✨

À travers 30 principes issus des techniques de développement personnel, Matthieu Douchy et Alexis Botaya vous livrent la méthode pour vous lancer dans l’aventure de votre vie. 

Pour vous procurer le livre, c’est juste ici !

Ma sélection

Micro-entreprise : un statut idéal pour une reconversion professionnelle

Entrepreneuriat
30/01/2023 • Temps lecture : 4 mn • rédaction par Pierre de CréActifs
SOMMAIRE
    VOUS ALLEZ APPRENDRE
    • Comprendre les avantages de la micro-entreprise
    • Identifier les points forts de ce statut social
    • Envisager le cumul salariat et entrepreneuriat

    Vous êtes séduit par l’idée d’une reconversion professionnelle afin de redonner du sens à votre travail, à votre vie et vos valeurs ? Envisagez sereinement l’avenir en étant auto-entrepreneur. Le statut de la micro-entreprise offre de très nombreux avantages. Souplesse, rapidité, simplicité, sécurité et facilité sont les principaux atouts du régime social et fiscal d’un micro entrepreneur. Devenez acteur de votre vie professionnelle et faites les bons choix pour votre avenir.

    Lorsque l’on entreprend une reconversion professionnelle, qu’elle soit envisagée dans le cadre d’une transition collective ou non, et que l’on décide de travailler dans un nouveau domaine d’activité, l’idéal est d’être bien préparé. En effet, il ne s’agit pas seulement de donner du sens à votre travail et d’améliorer votre qualité de vie. Il vous faut aussi générer un revenu d’activité, limiter vos charges et dépenses, tout en étant serein face à l’avenir de votre business. Objectifs : bien vous informer, former et préparer.

    Chez CréActifs, le statut de la micro-entreprise nous semble idéal lorsque l’on envisage une reconversion professionnelle, pour les 5 bonnes raisons suivantes.

    Un statut juridique simple à créer et à la portée de tous

    Contrairement aux autres formes sociales de type société, le statut de la micro-entreprise est :

    • Très rapide à créer : une seule formalité administrative en ligne à réaliser au Guichet unique,
    • Pas de besoin d’élaborer un business plan complexe,
    • Très peu de formalités et contraintes administratives : création de son espace URSSAF,
    • Pas de minimum de capital social : vous n’avez pas besoin d’avoir un minimum d’investissement pour créer votre entreprise sous la forme micro-entreprise,
    • Simplicité et facilité des déclarations : une seule déclaration centralisée par trimestre,
    • Une immatriculation rapide en 10 jours seulement pour avoir son numéro SIRET,
    • Protectrice socialement : couverture sociale par l’assurance maladie,
    • Protection de votre patrimoine personnel : seul votre patrimoine professionnel affecté à l’activité de votre entreprise pourra être saisi en cas de difficultés et d’impayés auprès de vos fournisseurs,
    • Une comptabilité ultra-simplifiée.

    Sachez que certaines activités sont toutefois exclues du régime de la micro-entreprise, comme les activités agricoles, les professions libérales réglementées, les activités relevant de la TVA immobilière, etc.

    CRÉER SA MICRO-ENTREPRISE

    Cette formation en 3 étapes a pour objectifs de vous faire comprendre l’ensemble des notions spécifiques et les démarches administratives à la création d’une micro-entreprise. En moins d’une semaine, vous devez être capable de construire votre projet, créer votre entreprise, identifier vos points forts / faibles et monter un business plan simple mais cohérent.

    Des contraintes administratives, sociales et fiscales réduites

    En micro-entreprise, vous avez la possibilité de domicilier le siège social de votre entreprise chez vous. C’est idéal si vous envisagez d’être formateur professionnel, de devenir consultant indépendant ou expert en marketing digital, créer une marque de vêtement, développer une boutique en ligne ou encore lancer une offre de gîte / chambre d’hôtes.

    En effet, vous n’avez pas de loyer à payer en plus pour votre activité professionnelle. Cela allège considérablement les coûts fixes au démarrage de votre business. Vous faites des économies en termes de loyer, abonnement électricité, eau, chauffage, assurance du bien, ligne téléphonique et internet, service courrier, etc.

    Lors de votre immatriculation, seule une pièce d’identité, un numéro de sécurité sociale et un justificatif de domicile suffisent.

    Il existe encore de nombreuses banques qui n’exigent pas l’ouverture d’un compte bancaire professionnel séparé pour votre activité en auto-entreprise. Ainsi, vous réduisez aussi vos frais bancaires en utilisant exclusivement pour votre activité professionnelle un compte personnel classique.

    Les charges sociales et fiscales (prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu) sont prélevées automatiquement à la fin de votre déclaration de chiffre d’affaires. Si vous ne réalisez pas de chiffre d’affaires au cours d’un trimestre, alors vous n’aurez aucune cotisation à payer. A défaut, ces cotisations seront prélevées directement sur votre compte bancaire, sans autre formalité.

    Micro-entreprise : un seuil de chiffre d’affaires suffisant pour démarrer

    Pour bénéficier du régime de la micro-entreprise en 2023, il faut seulement que votre chiffre d’affaires ou vos recettes annuelles ne dépassent pas :

    • Pour les activités de commerce et de fourniture de logement : 188.700 €
    • Pour les activités de prestations de services ou les activités libérales : 77.700 €.

    Autant dire que si la première année, vous êtes déjà à ces seuils, alors vous n’avez aucun souci à vous faire sur la pérennité de votre entreprise et son succès ! De plus, ces seuils vous limitent juste sur la forme sociale simplifiée de la micro-entreprise. Donc à tout moment vous pouvez basculer, et sans pénalités, pour un statut juridique de société : SARL ou EURL ou SASU par exemple.

    Micro-entrepreneur : un statut social facile à faire évoluer

    En tant qu’auto-entrepreneur, vous bénéficiez d’une couverture sociale et des frais de santé :

    • Assurance maladie, allocations familiales,
    • Indemnités journalières maladie sous conditions,
    • Indemnités journalières maternité et paternité,
    • Accès à la CMU en cas de très faibles revenus d’activité.

    Vous bénéficiez aussi d’un droit à la formation professionnelle, sous réserve d’avoir cotisé et déclaré un chiffre d’affaires dans les 12 mois qui précédent la demande de prise en charge. Votre compte personnel de formation vous permet ainsi de faire financer à 100% votre parcours de formation professionnelle.

    En outre, en cas d’échec de votre reconversion professionnelle, une allocation chômage des travailleurs indépendants de 800 € par mois, vous sera versé pendant 6 mois, sous réserve de respecter les conditions requises (durée d’activité minimum, revenu minimum, cessation involontaire de l’emploi, etc.).

    Possible cumul du statut de salarié et de micro-entrepreneur

    Si votre reconversion professionnelle sans filet de sécurité ne vous rassure pas, alors sachez que vous pouvez cumuler votre statut de salarié avec celui de micro-entrepreneur. Il suffit de respecter les principes de loyauté et d’exclusivité que votre contrat de travail vous oblige de respecter vis-à-vis de votre employeur.

    Créer son entreprise quand on est encore salarié vous assure de bénéficier de tout le confort et temps nécessaire pour réduire votre niveau de stress, réfléchir et corriger votre plan d’actions, rassurer la famille et surtout développer et faire croître votre chiffre d’affaires sans pression.

    Alors prenez le temps de vous former pour donner les meilleures chances de réussite et de succès à votre reconversion professionnelle.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Les articles de la même catégorie

    Entrepreneuriat

    Secteurs et marchés porteurs en 2024 pour créer une entreprise

    6/02/2024 • Temps de lecture : 7 mn

    Découvrez les secteurs porteurs de 2024 pour créer une entreprise prospère. Quelles sont les opportunités alignées sur la demande et les tendances économiques actuelles ?

    Rédaction par Enzo de CréActifs
    Entrepreneuriat

    Est-il encore intéressant de se mettre en portage salarial pour devenir consultant indépendant ?

    20/12/2023 • Temps de lecture : 7 mn

    Nombreuses sont les personnes ayant une qualification professionnelle de niveau Bac +2 et plus ou une expérience significative d’au moins 3 ans dans le même secteur d’activité, qui décident de prendre leur indépendance par rapport au salariat classique. Voici des informations utiles avant de vous lancer. Portage salarial : couverture sociale, travail intermittent et partage […]

    Rédaction par Enzo de CréActifs
    Entrepreneuriat

    Entrepreneurs et formation professionnelle en 2023

    28/11/2023 • Temps de lecture : 1 mn

    Cependant, le coût des formations empêche un nombre important d’entrepreneurs à se former : 85 % d’entre eux considèrent que ce coût représente un frein significatif. C’est pourquoi 65,2 % d’entre eux admettent qu’ils n’auraient pas suivi de formations si un reste à charge avait été requis, et plus de la moitié ont utilisé leur […]

    Rédaction par Sabine de CréActifs

    Les formations de la même catégorie

    Formation : Créer sa micro-entreprise / Devenir auto-entrepreneur

    16/12/2020 • Temps de lecture : 0 mn
    Rédaction par Inès Coppin