Catégorie COVID-19

La crise sanitaire que nous traversons plonge les porteurs de projet dans une incertitude nouvelle. Alors que la situation économique n’est actuellement pas pérenne dans de nombreux secteurs, certains marchés représentent de réelles opportunités pour les entrepreneurs. Quels sont actuellement les secteurs les plus porteurs ?

 

1. La santé, secteur d'activité à explorer

Depuis déjà quelques années, la santé est un secteur dans lequel de nombreuses startups innovent. Le secteur de la e-santé est particulièrement en pleine forme : il est estimé entre 2,2 et 3 milliards d’euros chaque année[1]. L’arrivée du Coronavirus dans notre quotidien a pour conséquence de valoriser d’autant plus ce marché : les priorités du consommateur se redessinent et se dirigent aujourd’hui principalement vers sa sécurité. En effet, la France assiste à une explosion fulgurante des téléconsultations, banalisées par le confinement. La sécurité sociale a simplifié les modalités de remboursement : la téléconsultation est, à présent, prise en charge à 100%. Des entreprises, comme Doctolib ou LIVI, ont développé leur offre de consultation à distance. Alors que Doctolib a vu son nombre de rendez-vous se multiplier par 10 depuis le début du confinement, LIVI a développé un outil de téléconsultation gratuit pour les professionnels de santé s’appuyant sur un système vidéo crypté et sécurisé.

Il est évident qu’après le confinement, un soin particulier sera porté à la santé. Ainsi, la biotechnologie est une branche d’opportunités dans le secteur de la santé, dans la mesure où elle est porteuse d’innovation et permet de répondre rapidement aux besoins nouveaux des professionnels de santé.

 

2. La tech : s’adapter aux nouveaux besoins du consommateur

Le confinement a obligé certains français qui ne sont habituellement pas à l’aise avec l’informatique à développer leurs compétences : entre télétravail, formation ou simple divertissement, les outils informatiques imposent à l’utilisateur de changer ses habitudes. Par conséquent, les attentes consommateurs vont devenir de plus en plus hautes et de nouveaux besoins vont se créer. Il est important, dès aujourd’hui, de réfléchir aux outils de demain, qui permettront de s’adapter au mieux à ce genre de circonstances inhabituelles.

Zoom, qui permet la visioconférence à distance et facilite les cours ou les échanges professionnels, a multiplié par 20 son nombre d’utilisateurs au quotidien pendant le confinement : cette entreprise commence donc inévitablement à voir surgir de nouvelles attentes utilisateurs.

 

3. Le e-commerce : la solution pour les produits de première nécessité

Actuellement, la plupart des commerces physiques sont fermés et ne pourront rouvrir avant un moment. Même si les supermarchés restent accessibles, un certain nombre de consommateurs favorisent la commande de produits en ligne et la livraison. Le confinement marque un tournant dans nos habitudes de consommation : pour le e-commerce de produits de première nécessité, le coronavirus est un levier de croissance. Nous pouvons constater effectivement un véritable boom des achats en ligne ces dernières semaines.

Une étude de Kantar[2] révèle que la praticité est de plus en plus privilégiée par les consommateurs, profitant notamment au drive des supermarchés : 30% des nouveaux clients du drive affirment qu’ils réitèreront l’expérience après le confinement.

Par extension, les sociétés d’emballage sont très sollicitées : ce secteur est en pleine expansion avec la hausse des commandes d’emballages de nourriture, de médicaments, de vaccins, respirateurs ou d’objets du quotidien.

 

4. Le Green business : un secteur porteur florissant

Le Green business est un secteur porteur depuis déjà quelques années. Il fait, par ailleurs, partie des secteurs les plus porteurs de 2020 selon CréActifs.

Le consommateur français tend à préférer les produits éthiques et locaux pour deux raisons :

  • Pour soutenir les agriculteurs et l’économie de son pays et de sa région : en évitant les importations et en favorisant les produits de proximité, certains consommateurs français mangent local et solidaire. Ce secteur est très porteur car les opportunités sont nombreuses, rendant l’innovation tout à fait possible. En effet, le mode de vie des français est en train de se métamorphoser. La fermeture des restaurants et cafés pousse le consommateur à cuisiner par lui-même : celui-ci cherche donc à avoir du choix et de la qualité dans les produits dont il a besoin.
  • Par souci écologique : le consommateur moyen cherche de plus en plus à limiter sa consommation de produits importés. Le confinement nous permet de nous rendre compte que nous pouvons faire des concessions dans notre quotidien. Pourquoi ne pas revoir notre modèle de consommation en adoptant de meilleurs gestes ?

 

5. Le nettoyage et la propreté : l’essor fulgurant d’un business

Les entreprises de nettoyage sont actuellement en première ligne pour nettoyer les écoles, les hôpitaux, les locaux d’entreprises – bref, les espaces de travail en tous genres. En effet, tout doit être désinfecté afin de limiter au maximum la propagation du virus. Les entreprises de nettoyage sont donc débordées et ce jusqu’à bien après la fin du confinement : bon nombre d’entreprises les contactent depuis des semaines maintenant pour qu’elles nettoient les locaux dès le déconfinement.

Egalement, les fabricants de produits de nettoyage, de désinfection et de masques sont sur-sollicités. Ce n’est un secret pour personne : ce marché fait face à une situation exceptionnelle car il est assailli par la demande, l’offre étant bien moindre. Après le confinement, ce secteur sera tout aussi porteur : les habitudes consommateur concernant la propreté semblent avoir évolué. La progression de la demande ralentira probablement, mais restera largement supérieure à la demande d’avant le Coronavirus, offrant de larges opportunités à explorer pour l’entrepreneur.

 

6. Le marché de la Silver Generation : la lutte contre l’isolement

Le secteur du service à la personne est très porteur depuis déjà quelques années. En effet, 1,4 million de professionnels exercent dans ce domaine afin de répondre aux attentes de 2,7 millions de consommateurs[3]. Les seniors et personnes dépendantes représentent un segment très dynamique de ce secteur. En effet, dans le contexte du vieillissement de la population, de plus en plus d’entreprises créent des produits pour répondre aux attentes de la Silver Generation. Le confinement accroît actuellement le sentiment de solitude des personnes âgées, créant une demande dans le secteur de l’aide à la personne. En effet, un senior isolé et/ou à mobilité réduite, ne peut recevoir de l’aide de sa famille proche et peut donc solliciter les professionnels de l’aide à la personne.

Par ailleurs, des entreprises vendent des produits visant à aider les personnes âgées à lutter contre la solitude. Sunday, par exemple, propose la Sunday Box, boîtier qui fonctionne avec Internet et qui permet aux grands-parents de recevoir les photos de leur famille sur leur télévision.

 

7. La livraison de repas à domicile : un secteur porteur pérenne ?

Le secteur de la restauration est en réorganisation permanente, car il doit continuellement s’adapter aux nouvelles mesures annoncées par le Gouvernement. Actuellement, certains restaurants qui n’avaient jamais proposé de vente à emporter l’intègrent désormais à leur offre.

La commande de repas remplace totalement le déjeuner ou dîner à l’extérieur. Cette manière de consommer pourrait devenir une nouvelle habitude pour le consommateur qui ne se fait jamais livrer à domicile en temps normal. Dans la mesure où cette pratique est autorisée par le gouvernement, les acteurs du marché revoient petit à petit leur offre pour soutenir les restaurateurs. L’essor du télétravail permet à une pléthore de nouveaux clients d’apparaître dans la livraison de repas à domicile : les salariés. Uber Eats est en train de lancer Uber for Business dans une vingtaine de pays, dont la France, dans le but de faciliter les commandes de repas dans le cadre professionnel. L’entreprise Frichti, quant à elle, s’adapte : elle a récemment mis en place un service téléphonique pour aider les personnes âgées ou handicapées à commander à manger.

 

Mais aussi….

La mondialisation et, plus spécifiquement, la délocalisation sont actuellement remis en question par la population française : 9 français sur 10 sont favorables[4] à une relocalisation de l’industrie sur le territoire français. Ainsi, des secteurs comme le textile, par exemple, redeviendront attractifs, permettant aux entrepreneurs de surfer sur la tendance du Made in France.

Egalement, le commerce s’apprête à subir une transformation sur le long terme. Il est donc primordial que, dès aujourd’hui, les commerçants réfléchissent à la nouvelle stratégie à mettre en place pour suivre les tendances du marché. Comment gérer les relations clients ? Comment organiser au mieux l’espace commercial ? Tant de nouvelles problématiques qui offrent des opportunités pour les entreprises de consulting.

Enfin, le télétravail est mis sur le devant de la scène : de nombreuses innovations sont possibles pour répondre aux nouveaux besoins qui se créent par le biais de cette méthode de travail. Les facteurs d’amélioration sont multiples : confort, outils technologiques, management, solutions ergonomiques…

 

 

Le confinement de la population redistribue bel et bien les cartes dans l’économie française. De nouveaux secteurs porteurs émergent, tandis que d’autres disparaissent. Une prise de conscience générale est observée en France et met en avant notre dépendance aux produits importés. N’est-il pas, plus que jamais, temps pour les entrepreneurs français d’adapter leur offre à la situation actuelle pour soutenir notre économie ?



[1] https://www.leem.org/index.php/presse/la-e-sante-en-chiffres-et-en-images

[2] https://www.kantarworldpanel.com/fr/A-la-une/covid-19-CCV2

[3] https://www.economie.gouv.fr/entreprises/chiffres-cles-services-personne

[4] https://francais.rt.com/france/74052-9-francais-sur-10-favorables-relocalisation-industrie-selon-sondage

 

Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

[ Nouveau ]

Toutes nos formations sont également dispensées en classe virtuelle et en cours du soir !

Profitez-en pour vous former !

 

EN SAVOIR PLUS