Mon Espace Formation
01 48 74 63 90
New

Nouveau

Découvrez #OsezEntreprendre, la formation en ligne, 100% gratuite pour découvrir la création d’entreprise 💡

Une formation créée par des entrepreneurs pour des entrepreneurs !

Voir le programme.

Ma sélection

Créer un gîte ou une chambre d’hôtes ?

Entrepreneuriat
23/03/2022 • Temps lecture : 7 mn • rédaction par Pierre de CréActifs
Partager l'article
Sommaire de l'article
    VOUS ALLEZ APPRENDRE
    • Identifier les conditions requises pour ouvrir un gîte ou une chambre d’hôtes
    • Déterminer vos priorités
    • Comparer le coût de chaque projet entrepreneurial

    Avant de vous lancer dans votre projet entrepreneuriat pour créer un gîte ou une chambre d’hôtes, prenez le temps de bien comparer les deux dispositifs : normes, exigences légales et réglementaires, statut, rentabilité, frais de fonctionnement, etc. CréActifs vous aide à y voir plus clair !

    Aujourd’hui, toute personne occupant un bien immobilier a la possibilité de tirer un revenu de son activité d’accueil et d’hébergement touristique. C’est ainsi que de nombreuses vocations entrepreneuriales naissent. En 2022, près de 21.500 loueurs gèrent un total de 60.000 chambres d’hôtes en France, soit une moyenne de 2,8 chambres d’hôtes par maison d’hôtes. Les derniers chiffres de 2019, font état d’environ 70.000 gîtes répartis tout le territoire national.

    Toutefois, créer un gîte ou une chambre d’hôtes ne s’improvise pas. Il vous faut à minima connaitre et :

    • Maîtriser la législation applicable
    • Choisir un statut juridique
    • Accomplir des formalités légales et administratives
    • Réaliser des déclarations spécifiques
    • Justifier de son affiliation
    • Collecter et payer des impôts et taxes
    • etc.

    Vous avez l’idée de créer une entreprise qui propose des services d’hébergement touristique, mais votre projet n’est pas encore arrêté ? Vous ne savez pas encore dans quelle région vous installer ? Avant de finaliser votre business plan pour un gîte ou chambre d’hôtes, voici 6 points clés à connaître sur ce qu’il est possible de faire avec chaque type de structure.

    La principale différence entre un gîte et une chambre d’hôtes

    Il s’agit en effet de savoir si vous dormez et vivez sur place ou non. En effet, la chambre d’hôtes correspond à une offre de location d’une chambre chez l’habitant, généralement louée à la nuitée pour une à deux personnes (maximum 5 chambres d’hôtes).
    A minimum, il est proposé le petit-déjeuner et le linge de maison. L’hôte dispose d’un accès aux espaces communs comme la cuisine, salon, etc.
    En revanche, le gîte est une location meublée, généralement à la semaine, d’une maison, d’un appartement ou d’un studio. A la différence de la chambre d’hôtes, le locataire a l’usage du bâtiment dans son entier. Le nombre de gîte n’est pas limité, ce qui permet d’accueillir plus de 15 personnes. Le gîte peut bénéficier d’un classement par épis (équivalent aux étoiles des hôtels) en fonction de la qualité des prestations fournies. Cela peut être utile au départ pour se faire connaître et référencer.

    La propriété du bien immobilier : un point majeur du projet

    • Oui : vous pouvez ouvrir sans difficulté un gîte ou une chambre d’hôtes
    • Non : la sous-location peut être purement interdite par le contrat de location. Si ce n’est pas le cas, l’accord écrit du propriétaire est obligatoire pour pouvoir proposer une offre de logement touristique.

    Légalement, vous pouvez proposer une prestation d’hébergement touristique, que vous soyez propriétaire ou location d’une maison ou d’un appartement. Toutefois, un locataire ou un occupant à titre gratuit ne peut ouvrir des chambres d’hôtes dans sa résidence, qu’à la condition : d’en assurer en personne l’accueil, d’obtenir l’accord écrit du propriétaire et de justifier de la couverture par un contrat d’assurance.

    Sachez que beaucoup de contrats de location d’habitation interdisent la sous-location, y compris pour la chambre d’hôtes. Quant aux contrats de location saisonnière pour un gîte, l’interdiction de la sous-location est quasi-systématique.

    A titre d’information, la justice a condamné un locataire pour pratique illégale de la sous-location à verser plus de 25.000 euros de dommages et intérêts à son propriétaire (Cour d’appel de Paris, 11 janvier 2022).

    Si vous n’êtes pas propriétaire, commencez par monter votre business plan en partant du postulat que vous allez investir dans l’achat d’un bien immobilier. L’idéal dans ce cas, est de commencer par la chambre d’hôtes, afin d’optimiser vos coûts et votre investissement.

    Espaces privatifs dans le logement

    • Location en entier : votre projet est éligible à la création d’un gîte ou d’une chambre d’hôtes,
    • Location partielle : si vous proposez un espace privatif (chambre, salle de bain, wc) et l’accès à des espaces communs (cuisine, salon, salle à manger, piscine, jardin, etc.), alors il s’agit d’une offre de chambre d’hôtes.

    Un gîte comporte obligatoirement la privatisation d’une pièce à vivre, d’une cuisine, d’une ou plusieurs chambres, une ou plusieurs salles de bains / wc, et des équipements (four, plaque de cuisson, frigo, machine à laver, etc.). Il peut s’agir aussi d’une annexe toute équipée et indépendante dans votre propriété.

    Avant d’ouvrir votre établissement, posez-vous les bonnes questions !

    Types de prestations offertes

    • Chambre d’hôtes : cette prestation prévoit au minimum le nettoyage de la chambre, la fourniture du petit-déjeuner et du linge de maison, l’accueil de la clientèle par l’habitant.
    • Gîte : le bien doit être entièrement meublé et équipé. Le petit déjeuner n’est pas servi. Le linge de maison peut être fourni ou non. Le propriétaire n’est pas forcément sur place.

    Montant de chiffre d’affaires envisagé

    La location d’un gîte ne rapporte pas forcément plus de chiffre d’affaires que la location de chambre d’hôtes, à fréquence comparable. Ce qui fait la différence, c’est le lieu, la concurrence dans le secteur, le niveau de qualité des prestations et le nombre de nuitées louées à l’année. Bien entendu l’affiliation à un réseau (ex : Gîte rural) et le développement d’actions marketing et de communication sont d’une aide précieuse. Avez-vous pensé à vous former afin de toucher plus de clients ?

    DÉFINIR SA STRATEGIE DE COMMUNICATION CLIENT

    Apprenez à déterminer votre stratégie de communication, identifiez les outils adaptés à votre projet (print, emailing, réseaux sociaux et relations presse) et initiez-vous aux réseaux sociaux.

    Pour la création d’un gîte rural, la durée moyenne d’occupation est de 25 semaines (soit 176 nuitées) par an. Le prix moyen de la nuitée se situe autour de 50 euros. Soit un chiffre d’affaires moyen de 8.800 euros par an.

    La location d’une chambre d’hôtes rapporte en moyenne par nuitée (pour deux personnes avec petit-déjeuner) 86 euros. La fréquentation est d’environ de 110 jours par an, selon le principal média du secteur « Accueillir Magazine« . Au total, vous pouvez espérer un revenu annuel de 9.460 euros.

    Soyez attentif à la concurrence dans votre secteur lorsque vous allez réaliser votre étude de marché. Cela vous aidera à bien définir l’offre la plus avantageuse pour vous.

    Niveau de charges supportées

    Si vous avez opté pour des charges minimales, alors la solution de la chambre d’hôtes est parfaitement adaptée. Vous pouvez opter pour le statut de loueur de meublé non professionnel et déclarer vos revenus au régime micro-BIC de l’IR.

    La création d’un gîte, notamment si vous investissez dans des prestations de qualité (jacuzzi, piscine, sauna, bain nordique, terrain de pétanque, etc.) afin d’augmenter votre chiffre d’affaires, nécessite un capital de départ conséquent et surtout des frais de fonctionnement plus importants. N’oubliez pas d’intégrer les charges suivantes :

    • Equipement
    • Frais de nettoyage
    • Entretien et réparation des bâtiments et des éléments d’équipement
    • Taxe de séjour variable d’une commune à l’autre
    • Taxes locales (taxe d’habitation, taxe foncière, CFE)
    • Abonnements aux labels (ex : Gîte de France, Clévacances, Accueil Paysan, Fleurs de Soleil, Bienvenue au château, Bienvenue à la ferme, Chambres d’hôtes Référence)
    • Commissions versées aux centrales de réservation (entre 8 et 15% du prix de la nuit)
    • SACEM si l’hébergement est équipé de télé ou radio (forfait de 180 € par an en moyenne)
    • Redevance télévisuelle si l’hébergement est équipé d’un poste de télé
    • Charges sociales (variables selon le statut juridique choisi)
    • Assurance habitation
    • Assurance responsabilité civile professionnelle
    • Abonnements à l’eau, électricité, chauffage, climatisation, internet

    Le choix de la structure juridique sera déterminant pour l’avenir de votre projet (impôts et taxes, cotisations sociales, salaire ou distribution de bénéfices, déduction de la TVA, déduction des charges pour grosses réparations, etc.).

    Résumé : le gîte comparé à la chambre d’hôtes

    Pouvez-vous ouvrir un … GîteChambre d’hôtes
    Et ouvrir à la location pour plus de 15 personnesOuiNon
    Et vivre dans le logementNonOui
    En étant propriétaire OuiOui
    Si vous êtes locatairesous conditionssous conditions
    En proposant la location du logement entierOuiOui, si l’accueil
    est assuré par l’habitant
    Si seule la chambre (SDB et wc) est privativeNonOui
    Et proposer uniquement le nettoyage de la chambre, la fourniture du petit-déjeuner et du linge de maison, l’accueil de la clientèle par l’habitantNonOui
    Lorsque le bien est entièrement meublé et équipé. Le petit déjeuner n’est pas servi. Le linge de maison n’est pas systématiquement fourniOuiNon
    Si vous n’assurez pas l’accueil du locataire OuiNon
    Et générer un revenu régulier avec des charges faiblesNonOui
    Tableau récapitulatif sur ce qu’il est possible de faire ou non lorsque l’on ouvre un gîte ou une chambre d’hôte

    Pratique : N’oubliez pas d’utiliser l’outil de Diagnostic de préouverture d’une chambre d’hôtes ou d’un gîte. CréActifs aide depuis des années les entrepreneurs comme vous, à créer leur gîte et chambre d’hôtes en toute sérénité.

    Comment ouvrir un gîte ou une chambre d'hôte

    OUVRIR UN GITE OU UNE CHAMBRE D’HÔTES

    L’objectif de cette formation est de vous permettre d’acquérir l’ensemble des connaissances nécessaires afin de créer puis de gérer un gîte ou une chambre d’hôtes pérenne. Cette formation peut être à 100% financée par votre CPF. Pensez-y !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Les articles de la même catégorie

    Entrepreneuriat

    Comment j’ai réussi ? – Matthieu Douchy

    30/09/2022 • Temps de lecture : 5 mn

    Mardi 27 septembre, Matthieu Douchy, Président et Fondateur de CréActifs a été reçu par François Geffrier dans les locaux de Radio Classique pour présenter CréActifs et son parcours d’entrepreneur ! Découvrez juste ici la retranscription de cette interview.

    Rédaction par Matthieu Douchy
    Entrepreneuriat

    Création d’entreprise : comprendre pourquoi utiliser Lean Canvas en 2 min

    28/09/2022 • Temps de lecture : 2 mn

    Lean Canvas : un outil stratégique Lean Canvas – issu de la méthode entrepreneuriale AGILE – est un outil mis à la disposition des créateurs d’entreprise, permettant de présenter en une seule page votre projet. Cela vous permettra de synthétiser votre projet. Vous pourrez le joindre à votre Business plan afin d’emporter l’adhésion de vos […]

    Rédaction par Marine de CréActifs
    Entrepreneuriat

    Pourquoi conseiller au porteur de projet d’appliquer le Lean Startup ?

    23/09/2022 • Temps de lecture : 6 mn

    Recourir au Lean Startup lorsque l’on crée une entreprise est une démarche à la fois économique, efficace et rapide pour tester son idée. C’est une approche marketing qui consiste à tester son projet en faisant à moindre frais (sans gaspillage) des investigations auprès de ses futurs clients. L’objectif sera de savoir rapidement s’ils sont séduits […]

    Rédaction par Anna de CréActifs