Mon Espace Formation
01 48 74 63 90
New
Rendez-vous avec un conseiller

Nouveau

Découvrez #OsezEntreprendre, la formation en ligne, 100% gratuite pour découvrir la création d’entreprise 💡

Une formation créée par des entrepreneurs pour des entrepreneurs !

Voir le programme.

Ma sélection

Prise de participation au capital et capital risque

Juridique
30/01/2015 • Temps lecture : 1 mn • rédaction par Anna de CréActifs
Partager l'article
Sommaire de l'article

    La prise de participation ou capital risque consiste à faire entrer au capital d’une entreprise un ou plusieurs intervenants extérieurs.

    A la différence du crédit, l’opération ne garantit à l’investisseur, ni intérêt ni récupération des sommes investies à l’investisseur. Elle ne pèse donc pas sur la trésorerie de l’entreprise et ne diminue pas sa capacité d’emprunt. La présence d’un investisseur professionnel dans l’actionnariat rassure les institutions financières, ce qui facilite l’accès de l’entreprise au crédit. Elle permet souvent de réaliser un effet de levier important. De plus, la plupart des investisseurs ont un rôle actif dans les sociétés où ils détiennent des parts. Ainsi l’entreprise bénéficie de l’expérience et du réseau de l’investisseur.

    En contrepartie, l’investisseur aura pour objectif  de réaliser une plus-value sur son investissement. L’apport de capital fait de l’investisseur un des propriétaires de l’entreprise.  Cela lui confère certains droits comme des parts des bénéfices ou encore une participation à la prise de décision proportionnelle au nombre de parts dans l’entreprise.  Afin de rester maître de votre entreprise, il conviendrait de garder plus de 50% des parts sociales. Idéalement, dans un délai de 5 ans, l’investisseur revend ses participations dans les conditions fixées au départ.

    En fonction des montants que vous souhaitez obtenir, le type de structure à contacter sera diffèrent :

    Découvrez notre formation pour comprendre et maîtriser la levée de fonds

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Les articles de la même catégorie

    Juridique
    Juridique

    Rentabiliser son gîte : bien choisir son statut juridique

    21/11/2022 • Temps de lecture : 6 mn

    Vous souhaitez lancer votre activité de gîte en espérant générer un revenu confortable ? Comment garantir la rentabilité de votre investissement ? Il vous faut au préalable être propriétaire de votre futur gîte, puis opter pour le statut juridique le plus pertinent pour vous. Votre offre de gîte peut concerner une maison entière, une partie […]

    Rédaction par Pierre de CréActifs
    Juridique

    Le micro-entrepreneur (ex auto-entrepreneur)

    24/08/2022 • Temps de lecture : 8 mn

    Le micro-entrepreneur est le nouveau nom de l’auto-entrepreneur. Juridiquement, c’est une entreprise individuelle avec un régime social et fiscal simplifié et spécifique.

    Rédaction par Sabine de CréActifs
    Déclaration de TVA
    Juridique

    Déclarer son activité de gîte ou chambre d’hôtes en 3 min

    22/07/2022 • Temps de lecture : 4 mn

    L’ouverture d’une activité de gîte ou chambre d’hôtes nécessite de répondre à plusieurs conditions. Notre outil gratuit de diagnostic de préouverture d’un hébergement touristique peut vous aider à cocher toutes les cases. En attendant, voici les étapes clés à franchir avant d’ouvrir votre hébergement touristique. Respecter les conditions légales d’implantations Un gîte ou une chambre […]

    Rédaction par Enzo de CréActifs