Catégorie L'idée

La première étape : se concentrer sur ses atouts !

Identifiez les et faites une liste détaillée : expériences professionnelles, formations, compétences, talents, connaissance d’un secteur d’activité, d’un marché, d’une fonction de l’entreprise, activités extra-professionnelles, réseaux, lieu d’habitation, moyens financiers… N’hésitez pas à interroger aussi votre entourage sur ces points, pour valider ou infirmer vos propres croyances.

La deuxième étape : identifier ses intérêts, goûts et motivations !

La réussite de votre projet de création d’entreprise dépendra fortement de votre niveau d’implication dans celui-ci. Et il sera d’autant plus élevé que l’activité vous plait au jour le jour (et pas seulement sur le papier).

La troisième étape : s’intéresser aux grandes tendances !

De nombreux rapports font état des marchés d’avenir. N’hésitez pas à scruter ce qu’il se passe à l’étranger, mais aussi dans d’autres régions que la vôtre : on y trouve souvent d’excellentes idées dont on peut s’inspirer pour les adapter en France ou dans une ville spécifique. Les nouvelles lois et règlements peuvent aussi receler des opportunités : ces dernières années, on a assisté en France à l’ouverture de marchés autrefois verrouillés, comme les transports en car, les VTC, la pharmacie sur Internet…

Enfin l’étape ultime : Prendre en compte ses contraintes personnelles

Elles peuvent être de nature très variée : familiale, financière, de temps, de santé… Il est impératif de bien avoir conscience de ces contraintes pour éviter les écueils par la suite. Si vous n’avez que 3 mois de revenu devant vous, évitez de vous lancer dans une activité qui rapporte de l’argent seulement après 1 an d’activité. Certains marchés sont plus difficiles que d’autres pour émerger parmi la concurrence. A contrario, les activités de service sont souvent génératrices de revenu immédiat.

Il ne reste plus qu’à combiner ces quatre étapes… et valider votre idée de création d’entreprise.

Mais qu’est-ce qu’une bonne idée ?

Une bonne idée dépend avant tout de vos objectifs. Vous souhaitez prendre votre indépendanceacquérir une plus large autonomiemaîtriser votre tempscréer votre propre emploi, vous épanouir dans votre travailne plus subir la hiérarchie, exploiter une opportunitérésoudre des problèmes, changer le monde, récolter les fruits de votre travail, embaucher et manager de nombreuses personnes, bâtir un empire pour le léguer à vos enfants ou le vendre à une grande entreprise ?

Tout est possible mais ne perdez jamais de vue vos objectifs ! Car tout est dans l’adéquation entre votre projet de vie et votre projet d’entreprise (c’est le fameux vie pro / vie perso). Posez-vous la question : « pourquoi est-ce que je veux entreprendre ? », répondez-y et orientez vos choix en fonction de cette réponse ! En effet, une idée peut être excellente pour un profil A mais complètement inadaptée pour un profil B ! Par exemple, si l’un des ressorts importants de vos motivations est la liberté d’emploi du temps (pouvoir travailler aux plages horaires que vous souhaitez), alors ne choisissez pas d’ouvrir une boutique physique, où vous devrez forcément ouvrir et donc travailler à heures fixes…

Des pistes et des techniques pour trouver des idées

Il existe de nombreuses manières de trouver des idées.

Il faut commencer par vous « nourrir » : soyez attentifs à tout ce qui vous entoure et notamment aux besoins exprimés par les gens. Vos voisins se plaignent de ne pas trouver tel produit ou service dans votre région ou votre quartier ? C’est une opportunité. Les amis de vos parents n’arrivent pas à se servir d’un ordinateur ? Encore une opportunité.

Ensuite, essayez de connecter ces idéesces besoins, ces problèmes, à d’autres marchés, d’autres idées, d’autres groupes de consommateurs : cela peut être une bonne manière d’innover et ainsi de trouver LA bonne idée, LE bon positionnement.

Gardez-vous toujours un temps pour digérer vos idées, ne les jugez pas trop vite (dans les deux sens) : certaines idées paraissent trop banales mais ont simplement besoin d’être travaillées, améliorées, quand d’autres idées semblent révolutionnaires a priori mais peut-être trop complexes à réaliser. A contrario, ne jetez pas une idée sous prétexte qu’elle vous paraît impossible à réaliser, peut-être qu’il vous faudra du temps, plusieurs essais et surtout qu’il vous faudra franchir de nombreuses étapes avant de parvenir au résultat que vous avez en tête.

Si, malgré ces conseils, vous ne trouvez pas votre Idée, quelques heures de conseil vous feront gagner beaucoup de temps dans votre réflexion.

Commentaires