Catégorie Les réformes

La réforme de la formation professionnelle 2018/2019 va changer plusieurs choses. Voici la liste des principaux points :

  • Monétisation du CPF (Compte Personnel de Formation) :
    • Tous les salariés verront leur CPF crédité en euros et non plus en heures.
    • Chaque salarié aura son CPF crédité de 500€ par an. Le montant sera plafonné à 5 000€.
    • Pour les salariés sans qualification, le CPF sera majoré, il sera crédité de 800€ par an. Le montant sera plafonné à 8 000€.
    • Pour adapter la durée de la formation aux besoins de la personne, le CPF pourra être abondé par les entreprises et les accords collectifs de branche.
    • Pour les salariés ayant déjà des heures de CPF le taux de conversion des heures en euros n’a pas encore été établi.
  • Les entreprises verseront chaque année une contribution unique appelée cotisation formation professionnelle intégrant la formation professionnelle et la contribution à la taxe d’apprentissage. Le mode de calcul de la contribution totale reste inchangé.
  • Création d’une application numérique CPF qui permettra de choisir, de s’inscrire et de payer la formation avec le CPF. L’organisme de formation sera directement payé par la Caisse des Dépôts et Consignations.
  • La cotisation formation professionnelle sera collectée par les Urssaf et non plus par les OPCA.

 

Les OPCA seront remplacés par « des opérateurs de compétences » organisés par filière économique. Cette nouvelle organisation qui ne sera pas opérationnelle avant 2020 comporte encore des inconnus comme le nombre et le rôle précis des opérateurs de compétence, quelles relations financières seront mises en place entre les Urssaf collecteurs de la cotisation formation professionnelles des entreprises, la Caisse des dépôts et consignations et les opérateurs de compétences…

  • Pour permettre les FEST (formations en situation de travail), les modes de formations innovantes telles que les Moocs et digital learning seront développées.
  • Le congé individuel de formation (CIF) qui est un congé qui permet au salarié de s'absenter de son poste afin de suivre une formation longue pour se qualifier, évoluer ou se reconvertir sera transformé en CPF de transition.

Vous souhaitez créez votre entreprise, Découvrez notre formation: Les aides à l'entrepreneuriat et la recherche de financements

Commentaires