Mon Espace Formation
01 48 74 63 90
New
Rendez-vous avec un conseiller

Nouveau

Découvrez #OsezEntreprendre, la formation en ligne, 100% gratuite pour découvrir la création d’entreprise 💡

Une formation créée par des entrepreneurs pour des entrepreneurs !

Voir le programme.

Ma sélection

Les nouveautés sur l’ACRE : aide à la création ou la reprise d’entreprise

Financement & Aides
20/07/2022 • Temps lecture : 4 mn • rédaction par Anna de CréActifs
Partager l'article
Sommaire de l'article
    VOUS ALLEZ APPRENDRE
    • Conditions requises pour toucher l’ACRE
    • Montant de l’exonération de cotisations sociales accordée
    • Durée du dispositif d’aide
    • Formalités à accomplir

    La création comme la reprise d’entreprise est encouragée par l’Etat depuis des années. Toutefois, les dispositions d’aides se multipliant et se chevauchant parfois au fil des années, une réforme est venue mettre de l’ordre dans ces dispositifs. Faites le point sur l’ACRE, sa définition, ses conditions d’octroi, les avantages accordés et surtout à quoi faut-il s’attendre pour les créations d’entreprises en 2023 !

    Vous avez constaté que l’aspect financier de la création d’entreprise est crucial. C’est pourquoi, au moment de se lancer, il est fortement recommandé aux entrepreneurs de se renseigner sur les aides à la création d’entreprise qui existent et les conditions pour en bénéficier. Parmi ces aides, la plus connue est l’ACRE : l’aide à la création ou reprise d’entreprise. Définition, conditions et nouveautés, on vous dit tout sur l’ACRE.

    Définition du dispositif de l’ACRE

    L’ACRE est une aide versée par l’Etat afin de permettre aux entrepreneurs de bénéficier, sous certaines conditions, d’une exonération partielle de leurs charges sociales au lancement de leur activité.

    Ainsi, en tant qu’entrepreneur, vous êtes exonéré des cotisations patronales et salariales correspondant à l’assurance maladie, maternité, retraite de base, invalidité décès, aux prestations familiales. En revanche, même si vous avez droit à une exonération totale (par rapport à vos revenus, voir plus loin) vous devrez tout de même payer les cotisations relatives :

    • A la contribution sociale généralisée (CSG) au taux généralement de 2,40%,
    • Au risque accident du travail, au taux généralement de 1%,
    • A la retraite complémentaire obligatoire, jusqu’à 8%,
    • Mais aussi à la formation professionnelle, au taux de 0,55%.

    Ce petit coup de pouce – limité à 12 mois – réduit ainsi les charges courantes de l’entreprise, lorsque le chiffre d’affaires peine à rentrer, si vous n’êtes pas dans un secteur porteur pour la création d’entreprise. Cette exonération vaut uniquement pour la première année d’activité de l’entreprise.

    Conditions pour bénéficier de l’ACRE ?

    Afin d’encourager l’entrepreneuriat, le 1er janvier 2020, le Gouvernement a grandement simplifié les conditions de l’ACRE. L’aide est accordée automatiquement si les conditions suivantes sont satisfaites.

    Il ne faut pas avoir obtenu l’ACRE au cours des 3 années précédentes. Attention, ce délai de 3 ans s’apprécie à compter de la cessation du bénéfice de l’aide accordée au titre d’une activité passée. Cela permet d’éviter les dérives liées à l’effet d’aubaine.

    Tout type d’entreprise, d’activité et de forme sociale est admise. Le critère de l’activité économique est très large afin de permettre au plus grand nombre d’en profiter. Ainsi peu importe que l’activité soit exercée sous la forme d’une société (SASU, EURL, SAS, SARL, etc.) ou par le biais d’une micro-entreprise. L’important est d’en exercer effectivement le contrôle de l’entreprise (seul ou en famille) au moins pendant 2 ans. De même l’entrepreneur peut être à la recherche d’un emploi et inscrit à Pôle Emploi.

    L’ACRE est accessible aux entrepreneurs qu’ils soient :

    • Etudiants entre 18 ans et moins de 26 ans,
    • Jeune de moins de 30 ans et reconnu handicapé,
    • Demandeur d’emploi indemnisé,
    • Demandeur d’emploi non indemnisé inscrit à Pôle emploi depuis plus de 6 mois au cours des 18 derniers mois,
    • Bénéficiaire de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou du revenu de solidarité active (RSA),
    • Titulaire d’un contrat d’appui au projet d’entreprise (Cape),
    • Créateur ou repreneur d’une entreprise implantée au sein d’une zone urbaine sensible (ZUS),
    • Bénéficier de la prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE),
    • Ou bien travailleur indépendant ne relevant pas du régime micro-social.

    Si vous choisissez le statut d’indépendant sous le régime de la micro-entreprise, il vous faudra remplir un formulaire de demande d’aide. En effet, c’est le seul cas où l’octroi de l’aide est conditionné à une démarche effective et dans des délais précis : soit vous déposez votre demande d’aide lors du dépôt de votre dossier de création ou de reprise, soit au plus tard dans les 45 jours suivants ce dépôt.

    Vous avez encore des doutes sur le choix et l’intérêt d’opter pour un statut social en particulier ? Faites le point à l’aide de notre outil comparatif ou bénéficiez des conseils avisés de notre formateur expert.

    CRÉER SON ENTREPRISE DE A à Z

    Les objectifs de cette formation sont de valider les grandes étapes de la création d’entreprise : structurer votre projet, préciser votre offre, choisir votre statut juridique et rédiger votre Business Plan.

    Quelles démarches pour obtenir l’ACRE ?

    L’exonération accordée dépend de deux facteurs :

    • Du montant des revenus de votre activité – avec un plafond maximum fixé à 41.136 euros,
    • Ainsi que du choix de votre statut social.

    Statut d’indépendant ou de chef d’entreprise

    De manière générale, l’exonération est :

    • Totale si vos revenus sont inférieurs à 30.852 euros,
    • Dégressive : entre 30.852 euros et 41.136 euros de revenus,
    • Exclue au-delà de 41.136 euros.

    Statut d’indépendant au régime micro-social

    En revanche, si vous optez pour le statut d’indépendant au régime micro-social dès la création de votre entreprise, le taux de cotisations sociales ne sera que limité, et ce pendant 1 an, à :

    • 11% pour les activités de prestations de services artisanales ou commerciales, ainsi que les activités libérales
    • 6,4% en cas de vente de marchandises (régime BIC).

    Ces taux restent relativement bas tout en vous assurant une couverture sociale non négligeable.

    Nouveautés concernant l’ACRE

    Depuis la réforme du 1er janvier 2020, le dispositif n’a pas évolué. Le Gouvernement n’envisage pas de modifier les conditions ainsi que les modalités d’accès à l’ACRE, ni en 2022, ni en 2023.

    Quentin MAGNE, Consultant et Formateur chez CréActifs, vous propose de faire le point sur l’essentiel à connaître sur cette aide financière. Créateurs et repreneurs d’entreprise, ne passez pas à côté de ce dispositif dès lors que vous y avez droit !

    Quentin MAGNE, Consultant et Formateur chez CréActifs

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Les articles de la même catégorie

    Financement & Aides

    Comment assurer le Financement d’un Projet de Création d’Entreprise en période de crise ?

    8/09/2022 • Temps de lecture : 10 mn

    Allianz Trade estime que la croissance du PIB mondial ne devrait pas dépasser +2,6% en 2022, avec une entrée en récession dès 2023 (-0,3%). Il peut alors sembler difficile d’aller chercher des financements pour créer son entreprise ! Et pourtant, c’est justement maintenant que l’économie a besoin de soutenir, encourager les talents, innovations et projets […]

    Rédaction par Anna de CréActifs
    Financement & Aides

    L’aide sociale à la création d’entreprise : ACRE

    8/07/2022 • Temps de lecture : 3 mn

    L’aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprise (ACCRE) est devenue l’aide à la création ou à la reprise d’une entreprise (ACRE) pour bénéficier à plus de personnes. Il s’agit d’un dispositif public qui donne droit sous certaines conditions à une exonération de cotisations sociales pendant 12 mois (sauf pour les micro-entrepreneurs où l’exonération est différente). Elle […]

    Rédaction par Marine de CréActifs
    Financement & Aides

    Formation professionnelle CPF : à propos du financement via le code 203

    11/05/2022 • Temps de lecture : 3 mn

    Depuis 2019, de nombreuses arnaques au CPF sont constatées, via une utilisation détournée et frauduleuse du système informatique de déblocage des fonds de la formation professionnelle appelé CPF code 203. Les créateurs d’entreprise en sont les premières victimes, puisque la technique consiste à dérober des informations sensibles pour inscrire les bénéficiaires du CPF à des […]

    Rédaction par Enzo de CréActifs

    Les formations de la même catégorie

    Comment créer son entreprise de services à la personne ? Formation de 5 jours

    6/05/2021 • Temps de lecture : 0 mn

    Créez votre entreprise de services à la personne en 6 mois !

    Rédaction par CréActifs
    Comment lancer sa marque de vêtement

    Formation en 5 jours : Créer une marque de vêtement

    6/05/2021 • Temps de lecture : 0 mn

    Lancez votre marque de vêtement en 6 mois !

    Rédaction par CréActifs

    Parcours : Conduire un projet de création d’entreprise

    18/12/2020 • Temps de lecture : 0 mn
    Rédaction par CréActifs

    Les outils de la même catégorie

    Diag ouverture gite

    Diagnostic de préouverture d’un gîte ou chambre d’hôtes

    21/03/2022 • Temps de lecture : 2 mn

    Vous avez pour projet de créer une activité de gîte ou chambre d’hôte et vous vous êtes déjà poser les 5 questions clés pour ce type de projet entrepreneurial. Bonne nouvelle pour vous, l’hébergement touristique est en vogue et la demande ne cesse de croître, surtout depuis la crise sanitaire. De plus, ce projet d’entreprise […]

    Rédaction par CréActifs
    Diag ouverture restaurant

    Diagnostic de préouverture d’un bar, restaurant

    21/03/2022 • Temps de lecture : 2 mn

    Vous êtes nombreux à vous lancer dans l’ouverture d’un bar à thème ou bien à racheter un restaurant. Si de premier abord, devenir patron d’un bar restaurant est à la portée de tous, il n’est pas toujours évident de maîtriser tous les fondamentaux avant de se lancer (Quels sont les affichages obligatoires dans un bar […]

    Rédaction par CréActifs